Congo-Kinshasa: Consultations du Chef de l'Etat - L'adhésion de Katumbi semble acquise

La décision du Chef de l'Etat de former une union sacrée, afin de ne pas laisser quelques forces politiques du pays décider, seules, du devenir de millions de Congolais, et l'emprisonner a séduit Katumbi Chapwe, le Président National du Parti Ensemble, qui a manifesté un intérêt particulier à l'initiative des concertations visant la formation d'une nouvelle majorité. Il est prêt avec ses 76 députés à l'Assemblée Nationale à s'y joindre.

Par la bouche du Député Christian Mwando, la position de la plateforme de Moïse Katumbi a été exprimée lors d'un point de presse de celui-ci ce lundi 26 octobre 2020 à Kinshasa.

Christian Mwando avait vite fait de préciser que cette prise de position ne concernait pas la Plateforme de l'opposition Lamuka, dans laquelle Ensemble occupe une position non négligeable. C'est une position propre à l'Ensemble et n'engage que les membres de l'ensemble.

Pour l'Ensemble, "Le Président Félix Tshisekedi n'est pas un adversaire. L'ensemble évitera dans la mesure du possible de l'attaquer. Au contraire, lorsque c'est possible, il faudra lui tendre la main".

Ensemble a 76 députés nationaux au Parlement et pourrait adhérer à l'initiative du Chef de l'Etat et parvenir ainsi à former une nouvelle majorité qui pourra faire évoluer les choses conformément aux désidératas du Chef de l'Etat.

Cette prise de position est prise en solo par "l'Ensemble", qui a voulu préciser qu'il ne parlait pas au nom de Lamuka. Car, du côté de l'Ecidé de Martin Fayulu, autre parti de l'opposition appartenant à la plateforme Lamuka, on reste circonspect et on attend. Le Président de l'Ecidé et président en exercice de Lamuka, la plateforme de l'opposition a son propre plan de sortie de la crise qu'il a aussitôt brandi après le discours du Président de la République.

Quoique n'ayant pas un nombre des députés nationaux pouvant peser dans la balance, le soutien de Martin Fayulu aurait vraiment une importance sur le plan de la concorde au niveau national. Mais, il ne semble pas trop pressé de se joindre au mouvement. Un de ses proches a déclaré que le Président Tshisekedi est lui-même partie du problème. Comment pourra-t-il préconiser des solutions au problème ? Ce qui veut dire que l'initiative du Président de la République ne suscite aucun empressement de la part de ces opposants.

L'autre aile de Lamuka de Jean-Pierre Bemba dit être en étude de la proposition du Président de la République. Quelques déclarations sympathiques au message du Président des Députés ont été entendues sans qu'un engagement formel ne soit pris et le fait que le Président de MLC ait encouragé ses députés à aller assister à la cérémonie de prestation de serment des juges Constitutionnels laisse présager que le MLC ne verrait pas de mauvais œil cette initiative.

Il faudra attendre que son bureau national se réunisse pour sortir une position d'ensemble du MLC.

Il ne reste plus qu'à voir l'évolution des positions des uns et des autres pour pouvoir donner un aperçu de ce qui pourra sortir de la main tendue du chef de l'Etat.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.