Maroc: Covid-19 - Débat à Rabat sur la responsabilité de l'employeur vis-à-vis des ses employés et vice-versa

Rabat — La thématique "Employeur/Employé: quelle responsabilité face à la crise Covid-19" a été au centre d'une table ronde tenue, mardi à Rabat, à l'initiative de l'Association des gestionnaires et formateurs en ressources humaines -section régionale centre- (AGEF Centre).

Organisée en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer Stiftung, cette rencontre s'est penchée sur moult questions relatives notamment aux responsabilités de l'entreprise sur le plan social et sociétal (sanitaire, sociologique, économique, solidaire...), à la gestion des nouveaux comportements des employés face aux mesures de prévention et le risque de contamination, aux manières à même de maintenir l'engagement et la motivation des salariés dans ce contexte difficile ainsi qu'au rôle que pourront jouer les partenaires sociaux dans la gestion de cette phase.

Intervenant à cette occasion, le représentant de Konrad Adenauer Stiftung résidant au Maroc, Steffen Krüger, a indiqué que cette table ronde s'attarde sur un thème très pertinent partout dans le monde et particulièrement au Maroc, qu'est la crise de la Covid19, en posant, justement, la question: comment régler la situation des employeurs et des employés ?

Dans ce sens, M. Krüger a salué les efforts énormes déployés au Maroc et mis en avant l'aptitude des entreprises marocaines à pourvoir changer le format de leurs activités, notant qu'il y a toujours des choses à faire dans ce sens pour que les mesures prises puissent toucher le maximum de personnes.

Durant les mois précédents, beaucoup de discussions ont été tenus avec l'AGEF et la CGEM sur plusieurs domaines de travail, d'où sont formulées plusieurs recommandations que l'AGEF a prises en considération pour élaborer le thème de cette table ronde.

"Ainsi, des spécialistes, des experts et des médecins sont réunis pour apporter des éléments de réponses ou des solutions à la situation post-covid", a-t-il expliqué.

Pour sa part, Ayoub Chahbouni, responsable des Ressources humaines, hygiène, sécurité et environnement au sein d'une multinationale au Maroc, a souligné que cette rencontre s'assigne pour objectif de mettre le doigt sur les problématiques que vivent les entreprises à cause de cette crise sanitaire.

L'enjeu est majeur, a-t-il mis an avant, expliquant que l'objectif est d'apporter des solutions à travers la relation employeur/employé, qui demeure la cheville ouvrière pour surmonter cette crise.

"Ainsi seront soulevées des problématiques sur la manière avec laquelle un employeur doit se comporter pour maintenir l'engament, la relation, l'intégration d'un employé, hanté parfois par le sentiment de panique face à une incertitude qui plane et sur le rôle de la médecine de travail dans ce sens", a fait savoir M. Chahbouni, également membre de l'AGEF-Centre.

Prenant la parole, Chouaib Madloum, directeur des ressources humaines chez Salam Gaz, a fait savoir que la santé des employés, des collaborateurs et de leurs proches, figure en tête des préoccupations de la société.

C'est dans cet objectif que les différents comités de l'entreprise ont œuvré, de concert, pour définir les mesures sanitaires adéquates, que ce soit au niveau de la désinfection, du transport du personnel, port de masques, gel hydroalcoolique etc.

Pour le psychologue du travail et vice-président de la société marocaine de psychologie, Dr Abdelouahed Badih, une "situation dramatique s'est installée petit à petit dans nos entreprises, à cause du Covid19, puis du confinement et chacun a appréhendé le Covid19 à sa manière".

Le relationnel a eu aussi un impact négatif sur la psychologie des personnes, a poursuivi le directeur général du Centre de psychologie appliquée (CPA), expliquant que le fait de ne pas saluer, de vivre avec le souci de ne pas s'approcher des gens n'est pas facile à assimiler du jour au lendemain.

"Face à toutes ces situations, tout le monde était d'accord que la santé passe bien avant la trésorerie, qu'il s'agisse d'employeurs, d'employés ou de salariés", a-t-il relevé, ajoutant que l'objectif est désormais commun: "il faut ramer dans le bon sens pour empêcher le bateau de couler".

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.