Sénégal: Aly Ngouille Ndiaye sur la recrudescence de l'émigration clandestine - « Le nouveau dispositif va produire des résultats dans les jours à venir »

28 Octobre 2020

Le Gouvernement du Sénégal a mis en place un nouveau dispositif sécuritaire pour freiner la recrudescence de l'émigration clandestine par voie maritime. Le ministre de l'Intérieur a indiqué, hier, que les dispositions prises par le Sénégal auront des résultats dans les jours ou mois à venir.

Le ministère de l'Intérieur et la Délégation générale à l'entrepreneuriat rapide des jeunes et des femmes (Der) ont signé, hier, à Dakar, un document cadre de collaboration pour rendre plus officiel le partenariat entre cette dernière structure et les autorités administratives. Cette signature intervient dans un contexte de recrudescence de l'émigration clandestine.

Ces derniers mois, des jeunes Sénégalais prennent la voie maritime pour tenter de rejoindre l'Europe à leurs risques et périls. D'après le ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, il y a même des difficultés à donner des statistiques sur le nombre de victimes de ces embarcations de fortune.

Toutefois, les services de Police, de la Gendarmerie et de la Marine nationale sont déployés pour assurer la sécurité sur les côtes sénégalaises qui constituent les principaux points de départ de ces jeunes Sénégalais.

« Le dispositif sécuritaire fonctionne très bien. Nous avons pu empêcher le départ de plusieurs jeunes. Il y a beaucoup de jeunes qui n'ont même pas eu l'occasion de prendre la pirogue. Nous avions connu une accalmie mais ils ont repris. Avec les nouvelles dispositions prises depuis hier, il y aura des résultats dans les jours ou mois à venir », a-t-il assuré.

Victimes des convoyeurs

En effet, grâce aux interventions des forces de sécurité, 28 présumés convoyeurs sont entre les mains de la justice sénégalaise. D'après le ministre de l'Intérieur, ces personnes, si elles sont reconnues coupables, seront condamnées parce qu'elles participent à l'émigration clandestine par voie maritime.

En ce qui concerne les candidats à ce voyage vers l'Europe, la loi sénégalaise les considère comme des victimes de ces convoyeurs. Aly Ngouille Ndiaye invite, par ailleurs, la Der à « continuer à être une réponse pour ces jeunes ».

À travers la signature d'un document cadre de collaboration, le ministère de l'Intérieur et la Der « formalise l'excellente collaboration qui existe entre eux », a déclaré le Délégué général Pape Amadou Sarr. À son avis, si la Der a fait d'excellents résultats en moins de trois ans d'activités, elle le doit en grande partie aux autorités de l'administration territoriale.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.