Angola: Artur de Almeida calme quant à la notification de la FIFA

Malanje (Angola) — Le candidat à la présidence de la Fédération angolaise de football (FAF), Artur de Almeida e Silva, s'est dit détendu face à la notification de l'Association internationale de football associé (FIFA), qui exige une réponse aux accusations d'irrégularités qui pèsent sur lui.

Le leader sortant est accusé d'avoir commis des anomalies dans le processus électoral pour le quadriennal 2020/24, rapportées à la FIFA par l'agent sportif Norberto de Castro.

Parmi les irrégularités, il y a l'existence sur sa liste des éléments punis par la loi, outre d'avoir utilisé l'image du président de la FIFA Gianni Infantino, pour véhiculer la fausse idée qu'il le soutient.

En réagissant, il n'a pas précisé ce qui le rassure sur les accusations, mais a ajouté qu'en temps voulu, la FIFA obtiendrait une réponse.

S'exprimant après la présentation, lundi soir, de son programme d'action aux associés de Malanje, il a jugé «agressive» la manière dont le processus est conduit.

«Nous répondrons à la FIFA en fonction de notre réalité. Nous nous attendions à un processus qui ne soit pas aussi agressif qu'il l'est, mais en tout cas nous sommes très à l'aise par rapport à cette question », a-t-il réitéré.

Selon l'ultimatum de la FIFA, la Fédération angolaise de football a jusqu'à vendredi (30) pour commenter les irrégularités dont elle est accusée.

De son côté, Artur Almeida a réaffirmé son engagement en faveur de la création de la ligue angolaise de football, car il a échoué dans son mandat terminé en raison de problèmes de toutes sortes.

Il a promis un soutien institutionnel à l'équipe de Baixa de Cassanje de Malanje, qui cette année jouera le championnat national de première division «Girabola», afin de lui permettre de rester dans la compétition.

Outre Artur de Almeida e Silva (pour la liste B), briguent également pour la présidence de la FAF, Fernando da Trindade Jordão (A), António Gomes «Tony Estraga» (C) et José Alberto Macaia (D).

L'élection est prévue pour le 14 novembre prochain.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.