Cameroun: Assassinats de Kumba - Des femmes journalistes se mobilisent

En soutien aux victimes du massacre survenu le week-end dernier, elles se sont regroupées le 26 octobre dernier à Yaoundé, au Boulevard du 20 mai.

L'horreur et la consternation suscitées par le massacre des élèves à Kumba, le week-end dernier, n'ont pas laissé indifférentes les femmes journalistes. Un collectif de cette corporation s'est joint le 26 octobre dernier à Yaoundé, aux femmes et filles du Sud-Ouest rassemblées au Boulevard du 20 mai, lieu symbolique de la réunification du Cameroun, pour honorer la mémoire des victimes de cet assassinat. A leurs côtés au Boulevard, on pouvait reconnaître Rose Mbah Acha, ministre délégué à la présidence de la République chargée du Contrôle supérieur de l'Etat.

Toutes de noir vêtues, la mine maussade, ces dames tenaient une banderole sur laquelle on pouvait lire : « Nous pleurons et demandons : qu'est-ce que nos enfants ont fait pour être tués ? ». Pour Laurentine Eyebe Assiga, l'une des initiatrices de ce mouvement, ce regroupement visait un objectif simple : « Nous avons voulu exprimer notre douleur parce que nous sommes des mères avant tout. Et ce, pour sensibiliser et éviter que d'autres enfants ne meurent aussi sauvagement », a-t-elle expliqué. Il était surtout question, « d'interpeller les uns et les autres, afin que ceux qui ont le pouvoir de décision en prennent une bonne, et que ceux qui peuvent sensibiliser le fassent. Pareil pour ceux qui peuvent lever une prière en la mémoire de ces enfants », ont précisé les organisateurs. Car, ont-ils conclu, « ces enfants sont des martyrs innocents ».

Dans la même perspective, emboitant le pas à leurs consœurs, une quinzaine de journalistes hommes ont déposé le 26 octobre dernier en soirée, des bougies allumées au monument de la réunification, pour saluer la mémoire des jeunes victimes.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.