Cameroun: Frontière Cameroun-RCA - La stratégie de riposte harmonisée

Les autorités camerounaises et centrafricaines ont réajusté leurs protocoles de lutte contre la pandémie, lors d'une rencontre achevée vendredi dernier à Garoua-Boulaï.

La ville de Garoua-Boulaï a servi de cadre du 22 au 23 octobre 2020, aux travaux sur la revue de la stratégie visant à combattre efficacement le Covid-19, le long de la frontière Cameroun-Centrafrique. Cette réunion transfrontalière était présidée par le gouverneur de l'Est, Grégoire Mvongo. Le choix de la localité n'est pas un hasard. Garoua Boulaï est une porte d'entrée et de sortie des deux pays. Le corridor Douala-Bangui est une plaque tournante pour la circulation des biens et des personnes. Un point de dépistage est installé au poste frontière de Garoua-Boulaï, dans le cadre du plan de riposte contre la pandémie. De l'autre côté en RCA, des actions sont aussi posées pour juguler l'expansion de la maladie. Mais il est arrivé que les tests effectués sur des chauffeurs en transit ne soient pas reconnus, une fois la frontière franchie. On y voit ainsi un manque d'harmonisation.

« Si nous ne contrôlons pas le Covid-19, il va nous déranger le long des frontières », a déclaré Dr Etoundi Mballa, le gestionnaire de l'incident Covid-19 au Cameroun. Le coordonnateur de la riposte en RCA, Jean Baptiste Wongou, au nom du ministre de la Santé et de la Population de son pays, a salué cette volonté commune pour une stratégie harmonisée. Les deux parties ont reconnu l'importance des assises pour freiner la propagation du Covid-19, étant donné que les stratégies doivent s'adapter à l'évolution de la maladie qui, elle, ne connaît point de frontière. Le gouverneur de l'Est a indiqué que l'accalmie observée actuellement impose la nécessité de renforcer le contrôle. Cette réunion fait suite à une réunion par visio-conférence, le 29 mai 2020 entre les ministres de la Santé du Cameroun et de la République centrafricaine, pour mettre en place un protocole commun de riposte. Le document final a été élaboré. Il intègre d'autres maladies comme la poliomyélite, et sera signé par les deux parties. La Centrafrique a remercié le Cameroun qui a organisé et accueilli ces travaux qui visent à protéger les peuples de part et d'autre des frontières.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.