Congo-Brazzaville: Coopération militaire - Le pays et la France vont renforcer leur partenariat

Le ministre de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo, s'est entretenu le 28 octobre à Brazzaville avec le général Jean-Pierre Perrin, commandant des éléments français basés au Gabon. Les deux parties envisagent d'accroître leur partenariat dans le domaine militaire, selon Jean-Pierre Perrin.

« En fait, je suis venu pour deux choses : le premier, assister au colloque, commémorer les quatre-vingts ans du Manifeste de Brazzaville ; colloque qui traite de la mémoire partagée et en tant que porteur de la coopération opérationnelle de l'armée française avec les pays d'Afrique centrale, nous avons surtout parlé avec le ministre des actions à mener en 2021. Nous allons accroître et renforcer notre coopération par rapport à ce que nous faisons déjà ensemble », a déclaré le général Jean-Pierre Perrin.

« En 2019, nous avons formé dix mille hommes pour les pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) et un millier issu des Forces armées congolaises (FAC). Nous allons poursuivre la formation dans les domaines très critiques où nous avons une contribution à apporter en toute fraternité sur la base de notre histoire commune », a-t-il ajouté.

Le programme de formation englobe tout le secteur stratégique, particulièrement des opérations spéciales jusqu'aux transmissions, en passant par les techniques particulières du domaine militaire mais également de soutien. Il s'agit, en fait, de tout ce qui permet à une armée non seulement de se projeter mais aussi de durer et d'accomplir ses missions.

Les éléments français au Gabon sont un dispositif opérationnel de coopération. Leur vocation première est de mettre à la disposition des partenaires des onze pays de la CEEAC leur savoir-faire, de manière à pouvoir améliorer leurs capacités à conduire les opérations et en particulier en matière de la paix, qu'il s'agisse de celles de l'ONU ou de l'Union africaine.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.