Algérie: Conférences autour de l'Homme et de la Culture dans la pensée de Malek Bennabi

Alger — Le cycle de conférences dédiées à la célébration de Malek Bennabi, sous l'intitulé "A l'écoute d'un témoin du siècle", s'est poursuivi mercredi à Alger, avec deux interventions autour des thématiques de l'Homme et de la Culture chez cet illustre penseur, présentées par les professeurs universitaires, Zaïr Aboudihadj, Mohammed Chaouki Zine, Lamouri Alliche et Mouloud Aouimer, devant une faible assistance.

Organisées par le ministère de la Culture et des Arts, les deux communications, accueillies à la salle Malek-Bennabi de la Bibliothèque nationale d'El Hamma, ont été précédées par un court document filmé, dans lequel une des petites filles du penseur présente des lettres d'ordre familial qu'il a lui-même écrites et signées.

Les échanges épistolaires que Malek Bennabi entretenait avec ses proches, ont révélé le sens aigu de la famille dont il jouissait, une des facette dans la vie privée du penseur.

L'universitaire Zaïr Aboudihadj, présentant une communication intitulée, "Philosophie de l'Homme chez Malek Bennabi", a d'abord relevé l'intérêt d'une telle intervention, relatif, explique-t-il, au souci permanent de Malek Bennabi à asseoir une approche qui puisse permettre la "construction" d'individus, en mesure de remplir le rôle de "moteur de développement", faisant remarquer ensuite, l'homogénéité des concepts en relation avec l'Homme, à l'instar de la religion, la philosophie, l'anthropologie, les sciences exactes, les idéologies et autres.

Comparant cette entreprise à l'œuvre d'un sculpteur qui dessine les contours constituant son sujet, le conférencier a rappelé en conclusion, l'aspect multidimensionnel de la pensée bennabienne, en perpétuelle relation avec les sciences sociales et expérimentales et en interaction permanente avec les grands courants de la pensée universelle.

Mohammed Chaouki Zine, prenant le relais, a communiqué sur "La question culturelle chez Malek Bennabi, entre esprit d'inspiration et nécessité d'interrogation", soulignant le constat établi par Malek Bennabi, relatif à la contrainte de la "défaillance culturelle" qui s'oppose à toute idée de "construction d'une réalité sociale".

Lire aussi: Conférence nationale sur l'œuvre de Malek Bennabi: les participants appellent à réhabiliter sa pensée

Abordant, le concept du "bien social" chez Malek Bennabi, Mohammed Chaouki Zine conclut en expliquant que celui-ci (le bien social) doit être conçu indépendamment de tout crédo théologique ou idéologique, en ce sens qu'on fait œuvre d'un acte bon, parce qu'"il est bon en soi".

Deux dernières conférences ont marqué l'après midi de mercredi, traitant des "concepts et de la terminologie" utilisés par Malek Bennabi, présenté par le docteur Lamouri Alliche et des "prémices du renouveau" dans la pensée de l'illustre intellectuel, rendue par Mouloud Aouimer.

Le cycle de conférences célébrant la pensée de Malek Bennabi organisé à Alger les 27 et 28 octobre a pris fin avec la remise des distinctions aux conférenciers.Ouvert le 26 octobre dernier, l'événement littéraire intitulé "A l'écoute d'un témoin du siècle", se poursuit dans les autres wilayas d'Algérie jusqu'au 31 du même mois.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.