Maroc: Le Conseil d'administration du CRI de Dakhla-Oued Eddahab tient sa deuxième réunion

Le Conseil d'administration du Centre régional d'investissement (CRI) de Dakhla-Oued Eddahab a tenu, mardi à Dakhla, sa 2ème réunion, en application de la loi 47-18, portant réforme des centres régionaux d'investissement et création des commissions régionales unifiées d'investissement.

Présidant cette réunion, le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d'Oued Eddahab, Lamine Benomar, a indiqué qu'en dépit de la crise sanitaire (Covid-19), le CRI a mis en œuvre une batterie de mesures dans le cadre de la Commission régionale unifiée d'investissement (CRUI) pour favoriser la dynamique socio-économique et l'investissement dans la région. S'exprimant en visioconférence, il a appelé les membres du Conseil d'administration à accorder une importance particulière au suivi de l'exécution de projets structurants dans la région, citant à cet égard une série de projets tels que le port atlantique, les énergies renouvelables, les zones logistiques et les Centres urbains émergents.

Il a également mis l'accent sur la nécessité de conjuguer les efforts de l'ensemble des acteurs et partenaires, faisant savoir que la CRUI, en tant que guichet unique, permettra d'accompagner les porteurs de projets et de faciliter l'investissement sur le plan régional, à même d'accompagner le tissu entrepreneurial. Dans cette lignée, le wali a mis l'accent sur la convergence de tous les secteurs d'investissement dans la région, en vue de garantir la complémentarité entre le développement des secteurs productifs et des services, dans le cadre d'une conception garantissant le développement de la région.

Dans un exposé, le directeur du CRI, Mounir Houari, a mis en avant les réalisations du pôle "Maison de l'investisseur", faisant savoir que quelque 905 entreprises ont été créées du 1er janvier au 30 septembre 2020, avec un délai moyen de création de cinq jours. Il s'agit, a-t-il précisé, de 519 entreprises personnes morales (42,65%), et de 386 personnes physiques (57,43%) avec une prédominance du secteur du commerce et celui des services. Mounir Houari a également précisé que 353 dossiers ont été soumis par les investisseurs, 232 validés par le CRI, 180 statués en CRUI et 141 ayant reçu un avis favorable.

Durant la période du confinement, il a fait savoir que le CRI a tenu 12 réunions, précisant que 69 dossiers ont été traités et 48 ont reçu un avis favorable, pour un investissement d'environ 2,6 MMDH, dont 1,6 MMDH pour le projet de dessalement de l'eau de mer pour irriguer 5.000 hectares de terres agricoles à Dakhla. Dans le cadre du programme Intelaka, le CRI a reçu plus de 500 jeunes porteurs de projets qui ont bénéficié des services d'accompagnement ou d'orientation miss en place, a-t-il avancé, soulignant que le Centre assiste directement 40 jeunes promoteurs dans les démarches de réalisation de leurs projets.

Le parcours du traitement d'un dossier d'investissement est actuellement 100% digitalisé, a-til poursuivi, notant que le parcours de la CRUI sera amélioré, en ajoutant cinq fonctionnalités prioritaires destinées aux investisseurs et aux administrations, à savoir la gestion des recours, l'aide à la prise de décision, la signature électronique, le paiement en ligne et le développement des tableaux de bord permettant de suivre et d'évaluer la performance du CRI et de la CRUI.

Quant au pôle "Impulsion économique et offre territoriale", il a rappelé la tenue de rencontres avec des partenaires étrangers, la mise en place d'une plateforme de promotion "Dakhla Connect", dédiée à la promotion de l'investissement et au marketing territorial et la signature d'une convention avec l'Oxford Business Group, pour élaborer un rapport économique sur la région, a expliqué Mounir Houari.

Il a également cité les perspectives et principales actions programmées pour l'année 2021, dont la promotion de l'entrepreneuriat et l'investissement, la mise en place d'une offre intégrée et attractive d'investissement au niveau régional et le règlement des éventuelles difficultés rencontrées dans l'accomplissement des missions des CRI. Il s'agit également de la simplification des procédures administratives afférentes à l'investissement et la réduction des délais y afférents, ainsi que l'emploi des ressources des fonds créés pour l'incitation et la promotion des investissements, a-t-il ajouté.

Au cours de cette réunion, il a été procédé à l'approbation des points à l'ordre du jour, portant notamment sur le rapport d'activités, le rapport financier et les états de synthèse de l'exercice 2019 et le plan d'action pour l'année 2021, ainsi que le budget de l'exercice 2021.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.