Seychelles: Intimidation des électeurs, problèmes de liste de vote cités par un groupe d'observateurs des Seychelles

Le groupe d'observateurs électoraux locaux, Citizens Democratic Watch Seychelles (CDWS), a déclaré mercredi que les élections du 22 au 24 octobre étaient pour la plupart pacifiques, mais ont dû faire face à des problèmes liés aux listes électorales et à des cas d'intimidation des électeurs.

Le CDWS a déclaré qu'il aurait dû y avoir plus d'éducation électorale et civique en préparation des élections.

« Depuis la proclamation des élections présidentielles et parlementaires, des observateurs du CDWS ont été visibles dans diverses régions du pays, interagissant avec les principales parties prenantes, observant l'inscription des électeurs, le jour des candidatures, la campagne, le processus de vote, le transfert des bulletins de vote, le tri des bulletins de vote aux bureaux de vote spécial ainsi que la surveillance des médias », a expliqué Gerard Lim Sam, chef de mission du CDWS.

M. Lim Sam a ajouté que la portée de l'observation ne se limitait pas aux 36 bureaux de vote, mais que les observateurs ont également patrouillé dans les communautés et répondu aux plaintes et rapports d'activités illégales présumées, qui ont été reçus par l'intermédiaire de son service d'assistance téléphonique.

Selon le chef de mission, le CDWS a fondé ses observations sur les dispositions de la loi électorale des Seychelles - 115 îles de l'océan Indien occidental - et des principes et directives de la SADC (Southern African Development Community) régissant les élections démocratiques.

M. Lim Sam a expliqué que la qualité de l'éducation civique et électorale était inadéquate et à court terme, et a ajouté que la Commission électorale devrait avoir une éducation électorale continue tout au long du cycle électoral.

La mission a également déclaré que la période de campagne avait été marquée par des actes de provocation verbaux et physiques, des allégations d'intimidation et de menaces, la dégradation des panneaux publicitaires, des propos alarmistes et des discours de haine. "La mission a également noté que le jour du scrutin, certains électeurs ont reçu des appels téléphoniques les exhortant à voter d'une manière particulière et dans certains cas des SMS leur demandant de s'abstenir de voter", a ajouté M. Lim Sam.

Les principaux jours de scrutin, les incohérences avec les procédures de vote observées, y compris l'identification des électeurs, la vérification UV, le traitement et la délivrance des bulletins de vote aux électeurs, n'étaient pas uniformes dans tous les bureaux, le scellement des urnes, les procédures de tri et de dépouillement.

Une autre incohérence était la vérification UV. (Salifa Karapetyan, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Les résultats ont cependant mis en évidence l'inexpérience des nouveaux responsables de la commission électorale, mais ont également reconnu les efforts de l'équipe pour organiser les élections générales dans un délai aussi court.

Bernadin Renaud, le président de la Commission des droits de l'homme, qui s'est exprimé après la présentation de la déclaration, a salué le travail accompli dans l'organisation des élections. M. Renaud, qui a siégé au Conseil consultatif des élections de la SADC pendant huit ans, a déclaré que la commission des Seychelles était l'une des meilleures de la région.

M. Renaud a également mis en doute la présence de la Eastern African Standby Force qui était le seul observateur étranger pour cette élection qui, selon lui, est un groupe avec une formation militaire.

D'autres qui ont contribué à la présentation ont parlé de la nécessité d'avoir des recommandations réalistes qui peuvent être mises en œuvre à temps pour les prochaines élections. Pour aller de l'avant, il a été suggéré que l'éducation civique et des électeurs ne devrait pas être assurée par la Commission électorale, mais devrait plutôt être incluse dans le programme scolaire.

L'Association pour les droits de l'information et la démocratie (ARID) était l'autre mission des observateurs locaux lors des élections tenues le week-end dernier.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.