Togo: Surprenante réquisition du Procureur Mawounou contre Ferdinand Ayité et son journal Alternative, verdict attendu le 04 Novembre prochain

Le journal L’Alternative,

Nouvelle audience du procès "Adjakli et Ferdinand" dans l'affaire baptisée Petrolegate, ce mercredi 28 Octobre 2020 au Palais de justice de Justice de Lomé.

Dans l'une des parutions le journal l'Alternative a mentionné le nom des Adjakli " père et fils" dans une affaire détournement de fonds publics de l'ordre de 400 à 500 milliards dans la commande des produits pétroliers au Togo. Mécontent, Fabrice Adjakli a assigné le journal devant la justice.

Le demandeur Fabrice Adjakli et l'intimé Ferdinand Ayité du journal"Alternative" se sont faits représenter par leurs avocats respectifs pour le procès.

En audience, pour motif de carences de preuve, le ministère public a demandé la condamnation du journal L'Alternative et son directeur de publication, à une amende de 3 millions de F CFA en guise de dommages et intérêts à verser au plaignant qu'ils ont présenté comme étant au cœur d'un dispositif ayant permis de détourner entre 400 et 500 milliards de FCFA dans la commande des produits pétroliers au Togo.

Selon les informations relayées par le site d'informations « Togo business News », le délibéré de l'affaire est attendu pour le 4 novembre 2020.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.