Maroc: Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna

Le film marocain "Mica", réalisé par Ismail Ferroukhi, a été projeté lundi dans le cadre de la compétition officielle de la quatrième édition du festival du film d'El Gouna, en Egypte. Outre "Mica", 14 longs métrages représentant de nombreux pays arabes et étrangers sont en lice pour remporter le trophée de ce festival marqué cette année par la présence de nombreux critiques, d'artistes, de réalisateurs et d'invités du festival.

Le film est porté par le jeune Zakaria Inane , qui n'est pas un acteur professionnel et qui signe avec «Mica», sa première expérience au cinéma sublimé par le jeu de Sabrina Ouazzani et Mohamed Az Elarab. Produit en 2020, le film raconte l'histoire d'un enfant "Mica", une dizaine d'année, vendeur de sacs plastiques dans les souks, qui vit avec sa mère et son père malade dans un bidonville de la banlieue de Meknès. Pour supporter sa vie de misère, Mica s'est créé un univers dans lequel il entretient une relation particulière avec la nature, le ciel et les oiseaux. Un jour, Hajj Kaddour, gardien dans un club de tennis de Casablanca, vient le chercher pour le prendre comme homme à tout faire.

Ce travail est une aubaine pour sa famille à qui il pourra envoyer son maigre salaire. La productrice du film, Lamia Chraibi, a exprimé sa joie d'assister à ce festival, considéré comme l'une des plus importantes rencontres cinématographiques de la région du Moyen-Orient. "Je suis très heureuse de participer à cette rencontre à un moment où de nombreux festivals à travers le monde ont été annulés en raison de la pandémie du Coronavirus", a déclaré à la MAP Mme Chraibi, soulignant que le festival a permis à nouveau au public de se réconcilier avec les salles de cinéma après une interruption forcée en raison de la pandémie.

"C'est merveilleux de voir le film Mica représenter le Maroc à un évènement de cette taille", s'est-elle réjouie, ajoutant que ce travail a bénéficié du soutien du festival dans la phase de pré-production. Pour sa part, le réalisateur du film s'est dit heureux de voir son film participer à la compétition officielle du festival où seront projetés des films qui ont remporté plusieurs prix dans divers festivals, comme à Venise, Berlin ou Cannes. Le directeur du Festival, Intishal AlTamimi, a, quant à lui, souligné que la participation du film "Mica" est en soi une grande fierté pour tout festival arabe, soulignant que le réalisateur marocain Ismail Ferroukhi qui traite de sujets complexes réussit à chaque fois de produire un bon travail qui est apprécié et respecté. L'ouverture du festival a été marquée par un hommage rendu à l'acteur marocain Said Taghmaoui, qui a reçu le prix "Omar Sharif "en reconnaissance de sa riche carrière cinématographique.

Une capsule vidéo a été projeté pour la circonstance, retraçant le parcours de l'acteur marocain, également écrivain et scénariste, qui a participé à de nombreux films en France et aux États-Unis. Le Maroc participe également aux activité de la "CineGouna Platform" qui constitue un laboratoire de développement des projets cinématographiques et des coproductions, offrant aux cinéastes et producteurs arabes la possibilité de trouver le soutien technique et financier nécessaire.

Le Maroc est représenté à cet événement par le film "Un mensonge blanc" d'Asma Elmoudir (films documentaires), et "La vie me va très bien" d'El Hadi Oulad Muhand (films d'auteurs). Le programme du festival comprend trois compétitions officielles (longs métrages de fiction, longs métrages documentaires et courts métrages), ainsi que le programme officiel en dehors de la compétition et le programme spécial. Cette 4ème édition, dont les prix sont dotés d'une récompense de plus de 200.000 dollars, connaîtra la projection de 65 films arab

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.