Congo-Kinshasa: Des parents inquiets face à la grève dans les écoles en RDC

29 Octobre 2020

Après trois semaines de grève, les parents en appellent au gouvernement pour sortir rapidement de la crise, afin que les enfants puissent retourner en classe.

Ils sont en grève depuis maintenant trois semaines. Les enseignants congolais réclament une amélioration de leurs conditions salariales. Mais cette grève qui dure et s'étend à tout le territoire pose un problème aux parents qui s'inquiètent du fait que leurs enfants ne vont plus à l'école.

Les enseignants ont présenté une série de revendications au gouvernement sur lesquelles ils attendent toujours une réponse. Au centre de ces revendications : l'amélioration des salaires donc. Selon la synergie des syndicats, le salaire moyen d'un enseignant congolais varie aujourd'hui entre 90 et 180 dollars américains. "Imaginez-vous, un salaire de moins de 200 dollars", déplore Chantal, une enseignante gréviste qui ne souhaite pas donner son nom de famille. "Tout ce que j'ai fait comme études... Et c'est nous qui formons les intellectuels de demain. L'Etat doit nous payer comme il faut. Nous ne reprendrons les cours que lorsque le gouvernement répondra à notre demande", insiste-t-elle.

Les parents en appellent au gouvernement

Mais la prolongation de la grève préoccupe les parents qui doivent s'occuper des enfants, bloqués à la maison et dont l'enseignement est pour l'instant suspendu. "Ça nous dérange parce qu'un parent ne peut pas accepter que son enfant reste à la maison", explique Michel Tshibambe. Il fait partie d'un groupe de parents d'élèves qui a lancé un appel au gouvernement afin que celui-ci trouve une solution à cette crise. "Ce que je veux demander au gouvernement, c'est qu'il puisse faire quelque chose pour ces enfants. Le chef de l'Etat avait dit : « Tous les enfants doivent aller à l'école »".

Les enseignants exigent la convocation par le gouvernement d'une commission paritaire qui doit être interministérielle afin de jeter les bases d'une politique salariale crédible.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.