Madagascar: Non-respect du port de masque - Plus de six cent personnes sanctionnées

Les gestes barrières restent en vigueur sur tout le territoire, les récalcitrants à ces mesures sont sanctionnés.

Troisième journée de l'application effective des sanctions pour non port de masque de protection dans les lieux publics. Six cent vingt-quatre personnes ont été sanctionnées, hier matin dans la capitale. Le nombre d'individus qui n'ont pas respecté le port de masque connaît une hausse par rapport au début de la semaine.

Durant la journée du lundi, près de trois cents personnes ont dû balayer la rue. Pour hier, les personnes sanctionnées de travaux d'intérêt général ont été dotés de balais. Elles ont été contraintes de balayer une grande partie des rues ou encore les devantures de quelques bâtiments administratifs dans la capitale.

Constat

Pour d'autres, le nettoyage des jardins publics leur a été attribué. « Tous ceux qui n'ont pas eu de balais doivent participer à l'entretien des jardins publics », peut-on-lire dans le communiqué de la Police. Il s'agit également d'enlever des déchets plastiques présents dans les jardins publics de la capitale, comme c'était le cas du jardin d'Anosy. Le relâchement total des gestes barrières a été vivement constaté, notamment dans le centre-ville. C'est le même constat au niveau des fokontany à l'abri du regard des éléments des forces de l'ordre. « Malgré la prise de responsabilité de la Police nationale, la prise de conscience de chaque citoyen est la plus importante afin de limiter la propagation de cette maladie », rappelle le communiqué.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.