Algérie: Ouargla - L'opération de vote se déroule dans des conditions normales aux bureaux itinérants

El-Borma (Ouargla) — Dans des conditions normales, les électeurs ont commencé a affluer jeudi aux bureaux de vote itinérants à travers la daïra frontalière d'El-Borma (Sud-est d'Ouargla), dès leur ouverture à 08h00, pour se prononcer sur le projet d'amendement constitutionnel, a-t-on constaté.

Parmi eux, Saïd Maâtougui, éleveur de bétail rencontré par l'APS dans la localité de Keskassa et qui a exprimé sa "grande fierté" d'avoir accompli son devoir national, affirmant "voter pour l'Algérie, car cet acte est un devoir contribuant à la construction d'un avenir prometteur aux jeunes générations dans les zones enclavées notamment".

Il a appelé, par ailleurs, les pouvoirs publics à accorder plus d'intérêt à cette région du pays pour garantir une vie décente à sa population.

Les femmes n'ont pas été en reste, dans le cadre de ce rendez-vous national, à l'image de Fatma, une quinquagénaire, qui a exprimé son "profond souhait de s'intéresser à cette région", tout en saluant les actions menées pour accorder des kits solaires aux populations nomades leur permettant de bénéficier des bienfaits de l'électricité.

L'opération électorale, qui s'étalera jusqu'au 1er novembre prochain, se déroule en présence de représentants de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), et plusieurs électeurs ont déjà accompli leur devoir, dès les deux premières heures de l'ouverture jeudi des bureaux de vote itinérants.

Les encadreurs de l'opération de vote ne ménagent aucun effort pour joindre les électeurs, en dépit des chemins d'accès difficiles dans les dunes de l'Erg oriental.

Pour lutter contre la Covid-19, une série de mesures préventives visant à contenir la diffusion du virus ont été prises, notamment des consignes sanitaires obligatoires, dont le port du masque, le respect de la distanciation physique entre les individus dans tous les bureaux de vote, a-t-on signalé à la représentation locale de l'ANIE.

Ces bureaux, dont l'opération de vote est avancée réglementairement de 72 heures, sont dotés de l'équipement nécessaire pour permettre aux citoyens parmi les populations nomades et les électeurs dans les zones enclavées à travers cette région jouxtant les frontières algéro-tunisiennes, de s'acquitter de leur droit civique dans de bonnes conditions, a ajouté M. Chemsa.

Les moyens humains et logistiques ont été mobilisés pour assurer un bon déroulement de ce rendez-vous référendaire sur le projet d'amendement de la Constitution, a-t-il souligné.

Le corps électoral des bureaux itinérants de la daïra d'El-Borma représente plus de 60% du corps électoral de cette collectivité frontalière, composé de 10.711 électeurs, selon les données de l'ANIE.

La wilaya d'Ouargla compte un corps électoral de 372.277 électeurs inscrits au niveau de 205 centres électoraux coiffant 951 bureaux de vote à travers ses 21 communes, y compris les six bureaux itinérants d'El-Borma, selon la même source.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.