Cote d'Ivoire: Emile Ebrotié, porte-parole de la CEI - « Tout est fin prêt pour tenir correctement le scrutin le 31 octobre »

Un bureau de vote
29 Octobre 2020

La Côte d'Ivoire, selon la Commission électorale indépendante (Cei), est techniquement prête à tenir le scrutin présidentiel du 31 octobre prochain.

L'opposition, réunie autour de Henri Konan Bédié et de Pascal Affi N'Guessan, a lancé un mot d'ordre de boycott et de désobéissance civile. Pour sécuriser le scrutin, le pouvoir a mobilisé 35 000 éléments des forces de l'ordre dans le cadre d'une opération dénommé « Barrissement de l'éléphant ».

La Commission électorale indépendante (Cei) est fin prête pour l'organisation du scrutin présidentiel ce samedi 31 octobre en Côte d'Ivoire.

L'assurance est de son porte-parole, Emilie Ebrotié, par ailleurs premier secrétaire permanent adjoint. Joint au téléphone hier, il a précisé que « tout est fin prêt pour tenir correctement le scrutin le 31 octobre ».

Même s'il ne souhaite pas entrer dans les détails, il a souligné qu'il y a des éléments qui cherchent « à perturber le scrutin ». M. Ebrotié a cependant fait savoir qu' « à la Cei, tout est transparent et il n'y a rien à cacher ».

« Nous avons été instruit d'organiser les élections et nous avons un chronogramme. Nous sommes prêts techniquement pour organiser les élections », a-t-il argumenté. En d'autres termes, a-t-il ajouté, tout le matériel électoral est sur place.

Concernant les cartes d'électeur, le porte-parole de la Cei a soutenu que des « personnes mal intentionnées ont saccagé certains lieux de vote, mais la Commission a pris les dispositions et toutes les cartes vandalisées ont été rééditées ».

Il a rappelé aussi que les militants qui n'ont pas pu retirer leurs cartes peuvent le faire le jour du vote, précisément au niveau de leurs lieux de vote.

Sur les quatre candidats en lice, les deux, à savoir Henri Konan Bédié, du Parti démocratique de Côte d'Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda), et Pascal Affi N'Guessan, du Front populaire ivoirien (Fpi), ont lancé un mot d'ordre de boycott et de désobéissance civile.

Quelques tensions sont notées dans des localités de l'intérieur du pays comme Dauokro et Benoît.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.