Guinée: Décès de Gadiri Diallo de l'OGDH - Me Emanuel Bamba parle d'une perte cruelle difficile à combler

29 Octobre 2020

Comme nous vous l'annoncions dans l'une de nos précédentes dépêches, Abdoul Gadiri Diallo président de l'organisation guinéenne de défense des droits de l'homme et du citoyen (OGDH) a tiré sa révérence ce mardi 27 octobre 2020. Interrogé par un Reporter de Aminata.com, Me Emanuel Kpa Bamba président de la ligue guinéenne des droits de l'homme (Liguidho) parle d'un grand travailleur.

Pour cet activiste des droits humains, c'est une perte cruelle que le peuple de Guinée vient d'enregistrer.

« D'abord, je voudrais présenter toutes mes condoléances à la famille de feu Gadiri Diallo et prier Dieu que la terre de Guinée qu'il a tant servi lui soit légère. Ensuite, nous pouvons retenir de l'homme la rigueur, l'amour dans le travail et le respect de la justice.

C'était un grand travailleur. Il aimait toujours être sur tous les fronts en matière de promotion, de protection des droits humains. Donc, c'est une perte cruelle que le peuple de Guinée vient d'enregistrer », a entamé Me Bamba.

Et le patron de la Liguidho de poursuivre: « Je demande aux confrères défenseurs des droits humains, pourquoi pas à l'État guinéen qu'une solidarité exceptionnelle soit autour de l'organisation des obsèques de Gadiri parce que c'est quelqu'un qui a consenti d'énormes sacrifices pour le respect des droits humains en Guinée.

C'est une perte cruelle subit par les défenseurs des droits humains en Guinée et ailleurs. Il serait souhaitable que l'État guinéen contribue de façon remarquable pour que les obsèques de feu Gadiri soit organisés de façon digne selon le rang de l'individu.

Cette perte étant cruelle, il sera difficile de combler le vide laisser par l'être humain que je viens de décrire. Je renouvelle mes condoléances à sa famille biologique, aux confrères défenseurs des droits humains vivant en Guinée et ailleurs ».

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.