Gabon: NGOUNIE - Le PAPG1 présenté aux populations de la Dola

29 Octobre 2020

Le Gabon se lance dans une structuration du secteur agricole en incitant les paysans à saisir l'opportunité du Projet d'appui au programme Graine 1 qui a été présenté aux éventuels bénéficiaires du département de la Dola dont Ndendé est le chef-lieu

(Gabonews) : A la tête de la délégation, Mr Voga Moudoubou, expert en développement rural qui a dévoilé aux exploitants agricoles présents et aux représentants des coopératives lors de la rencontre au service agricole le 24 octobre dernier. Le PAPG1 mérite une attention particulière quand bien même, certains cultivateurs se montrent sceptiques au vu des expériences antérieures. Ledit met la formation en priorité.

Le PAPG1 prévoit des multi-services. L'objectif de cette mission s'est focalisé sur l'actualisation du fichier national des exploitants individuels et des coopératives agricoles, l'observation des organisations et opérationnalisations , l'identification des faiblesses , des besoins afin de mieux cibler les actions futures, renforcement des compétences ainsi que l'identification des infrastructures sociales et communautaires.

"Les bénéficiaires du PAPG1 peuvent s'installer individuellement ou en coopératives" a souligné HUG Bronson Eli-N'na de la direction générale du développement rural.

L'Etat gabonais qui met 11 milliards bénéficie un prêt de 65 milliards FCFA de la Banque africaine de développement (BAD) afin d'inciter les paysans locaux à l'entrepreneuriat rural puis améliorer l'offre des Formation professionnelle agricole.

Les exploitants agricoles vont se lancer dans la culture du palmier et le vivrier.

La sempiternelle question du conflit homme faune ne pouvait pas être éloignée lors des échanges. "Nous sommes fatigués de planter pour les éléphants" a lâché Adélaïde Moussavou. Alors que Jean Jacques du village Nanga a soulevé l'expansion des plantations de palmiers à huile d'Olam.

Le PAPG1 veut contribuer à l'objectif de développement de Graine qui est l'amélioration de la sécurité alimentaire et la diversification de l'économie gabonaise par la promotion des cultures industrielles et vivrières, à travers le développement de nouvelles plantations par Sotrader et l'appui aux coopératives. Six zones d'intervention sont retenues pour la mise en œuvre du PAPG1 : Ngounié, Woleu-Ntem, Ogooué Lolo, Haut-Ogooué, Ogooué-Ivindo et la Nyanga.

Le développement des infrastructures agricoles constitue l'une des urgences : logements, routes agricoles. Les routes départementales sont au menu du PAPG1. Dans les plaintes, les agriculteurs reviennent constamment sur la difficulté d'évacuation des produits bord champs. 772 km et ouvrages d'art connaîtront une réhabilitation.

Le projet envisage de construire et réhabiliter 30 écoles primaires incluant des jardins scolaires. " Quand on était à l'école, il y avait des jardins potagers" résume le chef de mission Mr Voga Moudoubou. Le PAPG1 ambitionne d'atteindre 635687 bénéficiaires, 497700 personnes directement dont 271869 personnes physiques ou morales avec en ligne 3440 ouvriers salariés des plantations industrielles. Parmi les 10875 exploitants agricoles issus des coopératives portées vers le vivrier, les estimations cherchent à avoir 60% de femmes. Par cette perspective, le Gabon veut amener les populations à une sécurité alimentaire.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.