Cameroun: Vaccination - S.O.S pour les enfants

Au cours du briefing quotidien hier, le Dr Linda Esso a attiré l'attention sur les conséquences de la baisse de fréquentation des formations sanitaires.

La santé de la mère et de l'enfant a une fois de plus été le sujet principal du point de presse quotidien sur l'évolution de la pandémie hier au Centre des opérations des urgences de santé publique de Yaoundé. Dans son propos, le Dr Linda Esso, sous-directeur de la lutte contre les épidémies et les maladies au ministère de la Santé publique a rappelé l'importance de faire vacciner les enfants. Selon elle, il faut davantage participer aux actions et interventions de santé publique, afin de préserver les résultats obtenus jusqu'ici.

« Au vu de la qualité des indicateurs de santé actuels, comparativement à ceux des années précédentes pour la même période, le risque de survenue de nouvelles épidémies est réel. En effet les enfants n'ayant pas reçu leurs vaccins dans les campagnes de vaccination sont à risque de contracter des maladies comme la rougeole ou la méningite qui peuvent être létales. Afin d'éviter de mettre en danger nos enfants et également nos familles il est indispensable de faire vacciner vos enfants », a-t-elle conseillé.

En plus de cette question de vaccination, le Dr Linda Esso a souligné la faible fréquentation des formations sanitaires par les populations et principalement les femmes enceintes. D'après, elle, cette situation serait l'une des conséquences majeures de la pandémie du Covid-19, laquelle affecte négativement les indicateurs de santé, notamment ceux liés à la mère et à l'enfant. « Au-delà des indicateurs, c'est la santé de nos femmes enceintes, de nos mères et des jeunes enfants qui est mise en danger par l'absence de suivi médical et le recours à des structures autres que les formations sanitaires habilitées à prodiguer les soins adéquats.

Les maternités, les services de pédiatrie, de vaccination et de gynécologie ont été désertés par les populations, les parents, y compris les femmes et les enfants, par crainte de contracter le virus », a-t-elle déclaré. Une fois de plus, les professionnels de la santé rassurent, toutes les dispositions sont prises pour offrir des soins sécurisés. En plus de toutes les mesures barrières qui sont effectives dans les formations sanitaires, des procédures de dépistage et de suivi médical du personnel de santé afin qu'ils soient en situation de prendre en charge dans un environnement sain sont effectives.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.