Cameroun: Service public - Des idées pour l'amélioration

Le sujet était au centre d'un atelier international organisé lundi et mardi derniers à Yaoundé.

Mauvaise qualité du service, difficile accès aux fonctions élevées, recrutement par voie de concours d'entrée dans les écoles de la Fonction publique, autant de pratiques décriées par les usagers et les personnels de l'administration publique au Cameroun comme en Afrique. D'après une étude empirique de l'Equipe de recherche en marketing, stratégie et management des organisations publique-Afrique (Ermasmop-Afrique), la gouvernance publique souffre encore de nombreux écueils qui limitent les performances publiques. Les pratiques managériales africaines actuelles sont-elles à la hauteur des exigences contextuelles et évolutives pour un management public innovant et durable ? Cette réflexion a constitué la toile de fond de l'atelier de lundi et mardi derniers à Yaoundé et dans le cadre du Colloque international Airmap.

Thème choisi pour abriter les travaux : « Entrepreneuriat en management public africain : entre léthargie administrative et innovation managériale, 60 ans après les indépendances ». D'après Mireille Bitye Mendomo, enseignant-chercheur à l'Université de Yaoundé II et directrice d'Ermasmop-Afrique, « cet atelier rentre dans le cadre des valorisations scientifiques de l'organe et vise à repositionner les efforts des chercheurs et praticiens africains et camerounais sur les questions de modernisation des structures publiques sur une plateforme d'échange et de partage d'expérience à l'international ».

Le Pr Désiré Avom, doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion de l'Université de Yaoundé II qui a présidé la cérémonie, a relevé qu'il s'agit de la contribution de la faculté à la modernisation de la gouvernance publique.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.