Sénégal: Gamou 2020 à Mbour - La collectivité mandingue sursoit à la célébration de la nuit du Prophète (Psl)

29 Octobre 2020

Le Gamou 2020 dans un contexte de pandémie à Covid 19 connaît une orientation particulière. La tendance qui se dégage est la célébration de la nuit du Prophète Mohamed (PSL) dans l'intimité familiale.

Du reste le Comité des sages de la Collectivité Mandingue de Mbour a pris la décision de ne pas célébrer le Gamou, dans la constance des principes ayant guidé la non organisation du «Septembre Mandingue» du fait de la Covid-19.

L'information a été donnée par son secrétaire général et porte-parole Mamadu Aïdara Diop. Tout de même, dans la pure tradition mandingue, la montée du drapeau blanc à la gloire et en l'honneur du Prophète (PSL), appelé «Diogno» va se faire dans la cour de la grande mosquée, avec le respect des gestes barrières, devant les fidèles.

Plusieurs communautés musulmanes et plus particulièrement les Tidiane et les Mourides ont opté pour une célébration à domicile.

En plus, les fidèles ne sont pas dans la fièvre et la ferveur habituelle de célébrer le Maouloud. Le constat, c'est que les grandes tentes et bâches qui ornaient les grands espaces et avenues pour le Gamou ne sont pas au rendez-vous.

En plus, le Gamou 2020 survient dans une situation exceptionnelle dans les quartiers Téfess et Golfe, le drame de jeunes pêcheurs ayant péri ou portés disparus en mer dans leur odyssée d'émigration clandestine en direction des Iles Canaries (Espagne) est encore frais dans les mémoires.

Le deuil est plus présent dans certaines familles qui subissent encore le coup du drame. Des prières accompagnent les préparatifs timides d'un Gamou en famille.

Autres faits remarquables, dans la commune de Mbour, le Gamou 2020 n'est pas synonyme de foire aux affaires. Le marché central n'a pas connu l'effervescence des années passées.

La clientèle n'est pas au rendez-vous. Tous les secteurs le ressentent et particulièrement le transport. Un transporteur se désole ne pas faire plusieurs rotations entre Mbour et Tivaouane.

Habituellement beaucoup de «dahiras» Tidianes souscrivaient des abonnements pour leur acheminement dans la ville d'El Hadji Malick Sy et de Seydi Ababacar Sy.

MEDINATOUL SALAM : LES CAMPS DE AIDA DIALLO ET SERIGNE SALIOU THIOUNE SUSPENDUS A LA DECISION DU PREFET DE MBOUR

Pourtant, les données sont autres du côté de Médinatoul Salam (Commune de Malicounda). Des antagonismes continuent et se matérialisent par deux demandes déposées devant le préfet du département de Mbour pour l'organisation du Gamou.

Les deux camps des «Thiantacounes» sont accrochés à l'avis de l'autorité préfectorale.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.