Congo-Kinshasa: Voir ou revoir - « Bienvenue à Marly-Gomont » de Julien Rambaldi

Comédie-dramatique inspirée de l'histoire vraie du docteur Seyolo Zantoko, « Bienvenue à Marly-Gomont » est essentiellement centrée sur la vie de cet homme durant les années 70, quand il est emmené à immigré en France.

L'histoire du film, « Bienvenue à Marly-Gomont » se déroule en 1975. Jeune médecin fraîchement diplômé, originaire de la République démocratique du Congo (RDC), Seyolo Zantoko se voit proposer un poste de médecin dans un petit village au nord de la France. A l'annonce de la nouvelle, sa femme, ses deux enfants et leurs proches sont tous très emballés. Mais, arrivés à Marly-Gomont, Seyolo et sa famille déchantent rapidement. Les habitants de ce petit village se montrent désagréables avec eux, car ils n'ont jamais vu de noirs de leur vie.

Mais Seyolo est bien décidé à réussir son pari et il va tout mettre en œuvre pour gagner la confiance des villageois... Dans l'une des séquences du film, Seyolo rappelle à ses enfants que par l'effort et le travail, on apprend à se faire respecter. Et, c'est bel et bien ce qui se produira car un jour son fils Kamini, incarné par le jeune acteur Bayron Lebli, lui dit, « Papa t'as entendu, on t'a appelé docteur ». Sans tomber dans le piège des clichés et caricatures racistes, ce film plait à regarder grâce au message de tolérance, respect et détermination qu'il porte, couplé à des comédiens attachants qui apportent beaucoup d'humour à la trame du film. Aussi, il met particulièrement un point d'orgue sur la capacité à surmonter la peur de l'inconnu.

Long-métrage d'environ 1h 34 min, « Bienvenue à Marly-Gomont » a été réalisé en 2016 par Julien Rambaldi et scénarisé avec la participation de Benoît Graffin et Kamini Zantoko, qui a longtemps cherché à monter ce projet en hommage à son père, le docteur Seyolo Zantoko, décédé en 2009 dans un accident de la circulation. À noter que Marc Zinga, qui joue le rôle de ce docteur devenu une icône dans le village Marly-Gomont, est également originaire de la RDC. Comme la famille Zantoko, il s'est dit heureux d'incarner une histoire liée à ses origines et qui défend cette image-là, racontant un peu de ses racines.

Aïssa Maïga, quant à elle, prête ses traits à Anne Zantoko en tant que l'épouse de Seyolo et la mère de Kamini. Interprétant une femme au tempérament de feu dans ce film, la comédienne franco-sénégalaise représente l'image de toutes ces femmes africaines nées sur le continent et qui ont dû à un moment partir, parfois par la nécessité de rejoindre leurs époux mais aussi animées par le rêve d'un ailleurs meilleur. Toutefois, la réalité qui les attendaient n'était pas toujours ce qu'elles imaginaient. A travers ce personnage, Aïssa Maïga dresse également le portrait de toutes ces femmes fortes, fières de leurs identités et de leurs cultures africaines, capables d'exprimer et d'affirmer leurs idées.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.