Nigeria: Violences policières au Nigeria - Le monde sportif hausse le ton

Les sportifs qui soutiennent les manifestants antiviolences policières au Nigeria viennent de partout et presque de toutes les disciplines.

Comme c'était le cas avec les artistes musiciens de renom dont Davido et Wizkid, les footballeurs, basketteurs ou sprinteurs évoluant au Nigéria ou à l'étranger affichent leur solidarité aux manifestants qui, depuis plusieurs jours, appellent à la suppression d'une unité de police controversée : la Special Anti-Robbery Squad (SARS).

Sur les réseaux sociaux, le hashtag #EndSARS fait fureur. A coup de slogan mais aussi de vidéos, de nombreuses personnalités s'indignent et demandent au gouvernement local un retour au calme. Au pays, certains sportifs n'hésitent pas à se joindre aux manifestants. A l'étranger, c'est notamment via les réseaux sociaux qu'ils font porter leurs voix. D'Odion Ighalo à Victor Osimhen en passant par Victor Moses ou encore Kelechi Iheanacho, la désolation est totale.

Le milieu de terrain, John Ogu des Super eagles va jusqu'à menacer de boycotter les prochaines rencontres des éliminatoires de la CAN 2022. D'origine nigériane, le boxeur anglais Anthony Joshua dans une vidéo affiche sa tristesse. Et depuis quelques jours, des célébrités américaines se joignent au mouvement en soutenant les manifestants.

Le footballeur nigérian Victor Osimhen a envoyé sur Twitter un message de soutien à la mobilisation. Les manifestants accusent la SARS de rackets, d'arrestations illégales et même de tortures et de meurtres. Notons que face à la pression de la rue, le gouvernement a annoncé récemment le démantèlement de la SARS. Mais la jeunesse continue d'exiger du gouvernement qu'il lutte contre la corruption et qu'il accorde plus de libertés.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.