Sénégal: Médina Baye - La ferveur religieuse en attendant le Mawlid

Kaolack — A quelques heures du Mawlid, la manifestation religieuse commémorant la naissance du prophète Mohamed, la cité religieuse de Médina Baye (Kaolack) refuse déjà du monde, avec des pèlerins en provenance de différentes localités du Sénégal et de l'étranger, créant ainsi une ambiance de ferveur religieuse, ont constaté des reporters de l'APS.

A la gare routière sise à l'entrée de Kaolack, c'est l'effervescence totale. Tout un flot de passagers descend de véhicules dits "7 places", de bus ou de minicars.

A leur arrivée, ils se lancent aussitôt à l'assaut des taxis et des motos afin de pouvoir rejoindre Médina Baye, Léona Niassène, Touba Ndorong ou d'autres lieux d'hébergement.

Au garage dit Nioro, à la sortie de Kaolack, le trafic est encore plus dense. Dans un concert de klaxons, les automobilistes se disputent la voie principale.

Une noria de véhicules en provenance des villages environnants et des régions de l'intérieur du pays se dirigent vers Médina Baye.

Dans cette cité religieuse fondée par Cheikh Al Islam Ibrahima Niass dans les années 1930, l'effervescence est à son comble.

La Maison de Baye Niass, la grande mosquée et le mausolée de Cheikh Ibrahima Niass sont les principaux points d'attraction.

Mais cette année, les centaines de bus nigérians qui, d'habitude, faisaient partie du décor à Médina Baye en période de Gamou, brillent par leur absence, du fait de la fermeture de frontières imposée par le coronavirus. Ce qui explique la faible présence des disciples nigérians par rapport aux éditions précédentes.

En revanche, les disciples venus d'autres pays, comme la Gambie, la Mauritanie, le Mali et le Soudan sont présents en masse pour célébrer la naissance du Prophète de l'Islam.

L'édition 2020 du Mawlid international de Médina Baye a cette année pour thème "Allah, certes est compatissant et miséricordieux pour les hommes" (Sourate la Vache, verset 14).

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.