Cote d'Ivoire: Présidentielle ivoirienne - Ouattara et KKB ont tenu leur dernier meeting

Président Alassane Dramane Ouattara

- Parade à Abobo, meeting devant le rond-point de la mairie : la machine électorale du Rassemblement des houphouétistes pour la paix et la démocratie (RHDP) s'est déployée en force dans cette commune populaire d'Abidjan, jeudi après-midi, dernier jour de campagne électorale avant le scrutin présidentiel prévu samedi.

Le candidat du RHDP, Alassane Dramane Ouattara, arrivé sur les lieux par hélicoptère, a pris place à bord d'un camion, après l'exécution de l'hymne national, pour une parade qui s'est achevée au rond-point de la mairie d'Abobo où il a tenu son dernier meeting.

En compagnie de son épouse et de responsables du RHDP, le président sortant, en quête d'un troisième mandat, a harangué la foule nombreuse venue assister à l'évènement.

Alassane Dramane Ouattara a invité les électeurs, les jeunes surtout, à sortir nombreux voter pour lui, le jour du scrutin.

"Chers jeunes, allez voter massivement, samedi. Personne ne doit rester à la maison, il faut sortir pour protéger le vote, la Côte d'Ivoire veut la paix. On n'accepte pas de désordre. Votez comme un seul homme pour faire un coup KO", a lancé M. Ouattara.

Devant le public, il est largement revenu sur les réalisations de son gouvernement, concernant l'accès à l'eau, l'éducation, les infrastructures et la sécurité.

Pour son meeting de clôture, le candidat indépendant Kouadio Konan Bertin était à la place Inchallah, à Kumassi, dans le sud d'Abidjan où il a largement parlé de la paix.

Kouadio Konan Bertin dit KKK promet la "paix durable", un plan d'urgence économique, la création d'un environnement des affaires incitatif, une politique industrielle, l'adéquation de la formation avec l'emploi, la lutte contre la corruption et les inégalités sociales.

La campagne électorale prend officiellement fin ce jeudi à minuit.

Trois candidats sont en lice pour cette élection : le président sortant, Alassane Dramane Ouattara, Pascal Affi N'Guessan, le candidat du Front populaire ivoirien, l'ancien président de la République Henri Konan Bédié, du PDCI-RDA, et Kouadio Konan Bertin.

En réalité, la campagne électorale, comme moment de propositions de programmes, a été menée par deux candidats, le président sortant et l'indépendant Kouadio Konan Bertin, les deux autres étant dans une logique de "désobéissance civile" pour contester la candidature de M. Ouattara.

Henri Konan Bédié et Pascal Affi N'Guessan ont maintenu leur mot d'ordre de "désobéissance civile", pour obtenir "le retrait de la candidature anticonstitutionnelle et illégale" d'Alassane Dramane Ouattara.

De même réclament-ils "la réforme de la Commission électorale indépendante et du Conseil constitutionnel, l'audit international de la liste électorale, le retour des exilés et la libération des prisonniers politiques".

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.