Burkina Faso: ARCI - Un premier bébé qui raconte le vécu des pionniers

L'Association des retraités de la communication et de l'information du Burkina Faso (ARCI/BF) a célébré le samedi 24 octobre 2020 à Ouagadougou son 10e anniversaire sur le thème «La contribution du retraité dans le développement socio-économique et culturel du Burkina Faso ». Un livre sur les doyens de la communication et de l'information a été dédicacé au Centre national de presse Norbert-Zongo.

"Parcours, souvenirs et témoignages de pionniers", c'est le nouveau-né del'Association des retraités de la communication et de l'information du Burkina Faso qui a été dédicacé à l'occasion de la célébration du 10e anniversaire de cette structure.

Dans cet ouvrage de 200 pages, qui en est du reste à son premier tome, il est question du portrait de vingt doyens de la communication et de l'information, triés sur le critère de l'âge, à savoir 74 ans et plus. Au nombre de ces anciens, citons par ordre d'aînesse décroissant Timbila Roger Théodore Nikiéma (85 ans), fondateur de Radio Salankoloto, par ailleurs président d'honneur du 10e anniversaire de l'ARCI ; Pierre Kpiellè Dabiré (85 ans), journaliste retraité, et Odette Sanogoh/Besse (85ans), première directrice de la télévision du Burkina Faso. Au sujet du premier cité, Sita Tarbagdo, chef de projet du livre, affirme : « L'expérience acquise de son parcours professionnel, et celle acquise de sa carrière sociale est une immense richesse que l'ouvrage ne peut prétendre avoir fini de relater ».

Mieux, dira-t-il « à 85 ans, il a pratiquement tous les galons de la profession et de la vie ». A la suite de ces trois doyens, 17 autres pionniers ont été salués par cet acte de reconnaissance, il s'agit de : Idrissa Camara (82 ans), Pierre Claver Songré (81 ans), Martin Sedgho (80 ans), Alfred François Yaméogo, dit Afy Pédro (80 ans), Edouard Ouédraogo (79 ans), Gaspard Tassembédo (79 ans), Jean François Yanogo (78 ans), Moussa Jean Paul Naby (78 ans), Joachim Zongo (78 ans), Karim Konaté (77 ans), Paul Ismaël Ouédraogo (76 ans), Issa Traoré (76 ans), Salfo Ouélogo (75 ans), Césaire Dah (74 ans) et Francis Kaboré (74 ans).

Par ailleurs, le livre rend hommage aux disparus qui ont contribué à la création et au renforcement de l'Association des retraités de la communication et de l'information du Burkina Faso. C'est l'exemple de Jean Modeste Ouédraogo, premier président de l'ARCI, de Pierre Barry, de Bakary Hubert Paré et de Clément Tapsoba. Hommage est également rendu à François Compaoré, 87 ans, décédé quelques jours après son entretien le 21 mars 2020.

En tant que président de l'ARCI, Jean-Baptiste Ilboudo a exprimé sa reconnaissance au président du CSC, patron de la cérémonie, et au parrain, ministre de la Communication, tous représentés.

Outre la dédicace, cette journée a également été marquée par un panel qui a réuni l'Association nationale des retraités du Burkina, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO), le Fonds national d'appuis aux travailleurs déflatés et retraités (FONADR) et le Conseil national des personnes âgées. Ces institutions qui s'occupent des retraités du Burkina vont échanger sur le thème « Rôle du retraité dans le développement économique, social et culturel du Burkina Faso » pour de meilleures conditions de vie des membres de l'ARCI. Au cours de cette célébration du matériel audiovisuel de la RTB a été exposé pour montrer aux jeunes générations les conditions de travail de leurs aînés.

Toutes ces actions devraient permettre à l'Association des retraités de la communication et de l'information du Burkina Faso de faire le bilan de son parcours afin d'en tirer les enseignements pour renforcer ses actions futures.

En rappel, l'ARCI comptait dix membres au départ. Actuellement, elle a une cinquantaine d'inscrits, titulaires de la carte de membre, et de nombreux sympathisants. Cette association a pour objectif global de promouvoir les valeurs d'entraide et de solidarité entre les retraités. Dans cette perspective, elle compte, entre autres, renforcer le soutien entre ses membres, promouvoir la liberté d'expression et de la presse, cultiver le respect de l'éthique et de la déontologie du métier. Convaincue que c'est au bout de l'ancienne corde que l'on tisse la nouvelle afin qu'elle soit solide, l'ARCI a conçu ce projet de recueil de témoignages d'une vingtaine de retraités. Ces anciens de la communication et de l'information ont accepté de partager leurs expériences pour que la jeune génération en tire des leçons de vie professionnelle.

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.