Seychelles: Le président des Seychelles veut donner un nouveau rôle aux Affaires étrangères, en renégociation certains prêts et en renforçant la coopération régionale

Le bois de Madagascar. La langue française de la Réunion, un département français de l'océan Indien. Et la renégociation de certains prêts.

Le président nouvellement élu des Seychelles, Wavel Ramkalawan, a commencé à parler de certaines de ses idées en matière d'affaires étrangères après sa prise de fonction lundi.

Le président a déclaré que le pays devait renégocier certains prêts, probablement en raison des pressions économiques de la pandémie COVID-19, mais il n'a pas fourni plus de détails.

"Nous aurons un ministère des Affaires étrangères dirigé par un ministre très compétent. En fait, nous avons déjà quelqu'un en tête. Il a les compétences nécessaire", a déclaré M. Ramkalawan après être devenu le cinquième président des Seychelles.

Le nouveau Cabinet des ministres, composé de 13 membres, prêtera serment le mardi 3 novembre après l'approbation de la septième Assemblée nationale.

M. Ramkalawan, 59 ans, a remporté les élections présidentielles avec 54,9% des voix valides. Son parti, le LDS, compte 25 membres à l'Assemblée nationale, l'organe législatif des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental.

« Les affaires étrangères sont très importantes pour nous. Nous devons maintenir et renforcer les relations avec les pays amis. Nous devrons renégocier certains prêts et voir comment nos partenaires peuvent travailler avec nous pour faire avancer les Seychelles. Les affaires étrangères seront donc une pierre angulaire de notre gouvernement », a-t-il dit.

Sur la question de la politique du gouvernement en matière de coopération régionale, M. Ramkalawan a souligné que les Seychelles chercheront à renforcer davantage leurs relations avec leurs voisins.

Il a spécifiquement mentionné la coopération entre les Seychelles et Madagascar.

« Beaucoup de nos îles extérieures sont plus proches de Madagascar que de Mahé. Nous devons donc profiter au maximum de cette proximité. Lors du développement de ces îles, nous pourrions importer des matières premières comme le bois directement de Madagascar vers ces îles au lieu de les apporter de Mahé qui est plus loin et plus coûteux », a déclaré M. Ramkalawan.

Il a ajouté que les Seychelles pourraient bénéficier du soutien des pays de la région pour améliorer les réalisations en matière d'éducation.

« L'un de nos objectifs est d'améliorer la maîtrise de l'anglais et du français par nos étudiants et la Réunion est juste à côté de nous. Nous pourrions obtenir l'expertise dont nous avons besoin de la Réunion pour donner à nos étudiants une meilleure base en français et améliorer les résultats de nos enfants dans cette sphère d'étude », a-t-il déclaré.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.