Congo-Kinshasa: Le Chef Spirituel de l'Eglise Kimbanguiste roule-t-il pour le peuple, le royaume divin ou pour le simple pouvoir temporel ?

En dépit du *De Civitate Dei* écrit par Saint Augustin sur la séparation manichéenne de la Cité Céleste en opposition de la Cité Terrestre sous la forme du temporel face au Spirituel ; non pris en compte les soubresauts tumultueux entre les Etats et l'Eglise au cours de l'histoire, l'Abbé Blaise Kanda de la Paroisse Universitaire Notre Dame de l'Espérance de Mbuji-Mayi dans le Kasaï Oriental évoque sans langue de bois en effet les prises de positions « prophétiques » des princes de l'Eglise contre les détenteurs du pouvoir temporel au Congo-Kinshasa.

« Ce n'est pas parce que Fatshi est de chez nous », affirme l'homme d'Eglise ou que, comme l'affirment d'aucuns parce que le Cardinal Fridolin Ambongo Besungu est taxé d'appartenance à «Lamuka», plate-forme proche de J.P. Bemba, Moise Katumbi, Adolphe Muzitu et de Fayulu Madidi Martin ;

Qu'en son temps Mgr Marini Bodho fut un invétéré du pouvoir de Joseph Kabila Kabange comme l'est le Pasteur Maître Azarias Ruberwa Manywa ; que le Chef Spirituel et Représentant Légal de l'Eglise Kimbanguiste est tenu de s'aligner sans broncher devant le nouveau pouvoir de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Tant est vraie l'assertion selon laquelle les hommes et leur pouvoir passent et restent toujours établies les institutions.

Et le Chef Spirituel Kimbanguiste qui ne saurait oublier sous peine d'ingratitude tout ce dont a bénéficié l'Eglise de ses Pères Fondateurs, notamment, l'honneur fait à feu Simon Kimbangu et à ses fils trinitaires, l'Université Kimbanguiste de Bongolo...

A-t-on de si tôt oublié les efforts menés par le Professeur Luzolo Bambi Lessa au nom du Chef de l'Etat sortant afin de tenter de concilier les frères séparés, ceux de Monkoto et ceux du Centre d'Accueil Kimbanguiste fidèles à Nkamba ?

Plaise au Chef Spirituel ne pas jeter l'eau du bain et le bébé !

Le précédent pouvoir Kabilien qui a également fait honneur au digne fils du pays qu'est le Président Joseph Kasa-Vubu avec l'érection d'un Mausolée digne, une Université interconfessionnelle à ses débuts dans la Ville de Boma qui porte son nom, le Monument à la place Kimpwanza...

A titre de rappel...

Obligation de reconnaissance en toute humilité à laquelle s'est astreint le Président de l'Assemblée Provinciale du Kongo Central, fils du Patriarche MPADI BUKA MAKENGO Simon-Pierre, digne représentant des « Bana Nkole » du nom générique de tous ces enfants et petits-enfants nés en déportation et en relégation, liés par le serment de fidélité à feu le Patriarche et Prophète SIMON KIMBANGU *qui a payé de sa vie et versé son sang pour libérer, d'une part, ce beau et grand pays du joug colonial et d'autre part, l'homme noir partout où il se trouve*, une colonisation ayant succédé à la traite négrière.

De la Divinité que ses pairs et les siens lui reconnaissent en propre, lui, le successeur attitré, réincarnation de cette divination, devenue lui aussi un repère à l'exemple du Divin Maître, Simon Kimbangu Kiangani ne doit être à la traîne d'aucun pouvoir temporel qui incite à croire, à penser et à agir *par procuration*.

Et que dans la défense des valeurs incompressibles de bonne moralité, l'on ne saurait transiger, et ne pas sacrifier ce qu'il y a de plus fondamental : la vie pour soi au service des autres.

Que de ce fait, un Congo nouveau, une Afrique Nouvelle et un Kongo Central renaissant passent par le triomphe de la Justice, de la prospérité partagée, d'une gouvernance de service, soumise à la vérité.

« Eglise au milieu du village » et comme seul et dernier recours, martelait le Président de l'Assemblée Provinciale du Kongo Central le 12 octobre 2020 à Nkamba devant des milliers de fidèles, il priait « Sa Divinité » de rassembler tous les enfants autour de son Autorité pour une paix sociale qui satisfasse tous les protagonistes.

Pour une seconde indépendance...

Dans une vidéo enregistrée et diffusée le 22 octobre 2020 sur l'une des chaînes Kimbanguistes en ses émissions « TOLOBEL'ANGO », le Professeur et Médecin Docteur Benjamin Longo Mbenza plaide lui aussi pour un affranchissement en vue d'une adhésion aux valeurs positives fondamentales.

Si donc le chiffre 12, date de la naissance du Chef Spirituel Kimbanguiste et commémoration de celle de la mort du Berger-Prophète Simon Kimbangu est le symbole de la trinité par la trilogie 1+2=3, le chiffre 10, octobre le mois de naissance pour l'un et du décès pour l'autre est le symbole de l'Unité des Bena Kongo : *ut unum sunt*, « que tous soient un », les sites parmi les plus importants du Kongo Central au plan culturel et politico-spirituel étant Nkamba et Singini dans le Bas-Fleuve.

Ce qu'il faut pour le pays et pour la province du Kongo Central, c'est un « aggiornamento », un humanisme libérateur, en mettant un terme aux désordres et à la crise persistante.

Que ceux qui ont volé cessent de voler ; que ceux qui ont tué cessent de tuer et que règne la Justice. *Bolingo, Mibeko, Musala* !

En toute humilité, le Kongo Central doit donner le go et l'exemple du réarmement moral où l'on écoute « la voix de la conscience ».

Autour du pouvoir, il faut faire du bien, rien que du bien.

C'est ainsi que là où Simon Kimbangu s'est battu pour la dignité de l'homme noir qui devrait s'affranchir de la colonisation, Joseph Kasa-Vubu en visionnaire a évoqué, le premier, *le droit du Premier occupant*, les *mbaka-mbaka* ou les pygmées ayant été eux aussi, minoritaires attitrés, victimes de la barbarie des bantu.

Si aujourd'hui l'on recourt à la chaise royale de Nkamba-*Kitiyabokonzi*, c'est pour mettre un terme à la crise, à la guéguerre, à la guerre, à l'escroquerie, aux putschs de tous ordres où tout est pris par effraction ; en œuvrant pour le bien-être des populations, pour un développement durable.

*Dans un pays dit « des inconscients*... *Le Chef Spirituel de l'Eglise Kimbanguiste Simon Kimbangu Kiangani seul devant sa conscience.

Le fait de toutes les crises en République Démocratique du Congo est la résultante de l'homme congolais connu pour être moralement faible, enclin à la bassesse et à la trivialité.

Ce qui lui vaut le qualificatif du tryptique de BMW qui se décline en Beer-Money and Woman, un descendant de l'homo sapiens que rien n'arrête devant la bière, l'argent et la femme.

Si tant est qu'il mérite le qualificatif de *médiocre*, l'homme politique congolais traîne la triste réputation de minable. Vivement la République des inconscients.

Pays des inconscients où des criminels de tous bords reviennent aux affaires après des forfaits impunis. Tenez !

Un certain Jean-Pierre a œuvré comme Directeur Général à l'ex- OCPT l'Office Congolais des Postes, Téléphones et Télécommunications, trempé jusqu'au cou dans la triste affaire de la Fibre Optique. Mais après une escapade dans les hauts plateaux de Masisi et de Walikale les poches pleines, celui-ci revient comme par un tour de baguette magique en qualité de député nommé.

Clément Kanku dont la place serait devant le box des accusés dans l'Affaire des assassins présumés de deux experts des Nations Unies, la suédoise Zaïdan Catalan et son collègue américain Michael Sharp, prélude aux massacres à grande échelle des adeptes dits de Kamwina Nsapu sort de sa tanière, après une éclipse tactique, au point de saluer, sans fausse honte, l'initiative des consultations pour un gouvernement d'union sacrée annoncée urbi et orbi par le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

A la Cour Constitutionnelle, certains qui y trônent encore, regard bien haut, ne le pouvaient sous des cieux plus démocratiques, les mains salies par une complicité de détournements dans la sulfureuse affaire de la Fibre Optique. Mais dans la Cour des Grands, ce sont les petits poissons qui se font dévorer.

Et un Editeur qui désormais mouille le maillot aux cotés du Chef de l'Etat en remplissant des pages pleines d'un journal qui tire en quadrichromie après des chants dithyrambiques d'amour aux sons insatiables de Kabila-Désir devrait, lui aussi, être auditionné pour un rôle non encore explicité dans la Fibre Optique !

Nombreux dans différents camps politiques auraient leurs places dans des centres de rééducation, si ce n'est à la Cour Pénale Internationale alors qu'ils se la coulent douce dans les allées du nouveau pouvoir !

On en connaît qui enfourchent toutes les trompettes, s'abreuvant à toutes les sauces-tomates, consommant à tous les râteliers sous le mode de la transhumance.

Cas atypique de l' ancien intendant de Justin Bomboko qui a fait fortune dans le monde des médias sous la bénédiction d'un dignitaire de l'AFDL connu pour ses gilets, son cigare et autres noix de cola qui, avec un opportunisme prostituant, traverse la rue, crachant sur la main nourricière en se jetant à corps perdu dans les bras du nouveau maître des lieux, estimant qu'en politique et en homme d'Etat subitement moralisateur hier délateur, tous les coups sont permis.

Pourvu qu'on s'en tire à qui mieux mieux et à bon compte, au nom des intérêts bien compris.

C'est l'air du temps. Et c'est ce qui se passe au Kongo Central où le numéro un provincial à la tête du parti de l'ancien président de la République devient, pirouette en coin, l'animateur numéro Un du parti présidentiel.

Tant il est le mieux coté dans le convoiement des fonds et autres biens aux bonzes du parti en vogue.

Mais la particularité ici est que le nouveau maître des lieux bénéficie du soutien indéfectible de l'une des plus hautes autorités religieuses de la Province.

Mais jusqu'où un tel mariage peut-il aller plus loin ?

*Au commencement était le film ravageur de la Mimigate*...

La crise actuelle au Kongo Central tire ses origines de la Ville Sainte Nkamba la Nouvelle Jérusalem. Simple coïncidence !

Car c'est de cette Cité sainte qu'est partie Madame la Madeleine Mimi Muyita Ankieta la recommandée du Chef Spirituel Simon Kimbangu Kiangani auprès du gouverneur de Province du Kongo Central Cyprien Atou Matubuana Nkuluki qui en avait fait son Assistante Personnelle.

Et tout porte à croire que l'Assistante avait des entrées auprès de la distinguée première Dame Denise-Louise Nyakeru Tshisekedi, 53 ans d'âge. A telle enseigne que n'eût été ce scandale, la distinguée Assistante Personnelle aurait été la plaque tournante et point focal des actions sociales de l'épouse du Chef de l'Etat, particulièrement, dans la lutte contre les violences faites aux femmes dans la Province du Kongo Central. Soit.

A observer le ballet à Nkamba, cas de la visite du Chef de l'Exécutif provincial de la Tshopo, l'on se convainc du rôle que l'opinion attend voir jouer par la plus haute autorité religieuse de l'Eglise Kimbanguiste.

Et lorsque le député provincial Laurent Batumona élu de Kinshasa ici l'un des plus hauts représentants des Alliés du parti UDPS et partenaire privilégié de la Convention Démocratique du Parti, C.D.P en sigle foule le sol de la Terre sainte dans le rôle d'Envoyé Spécial du Chef de l'Etat ou du Parti, c'est selon, c'est que Simon Kimbangu Kiangani a une position privilégiée qui lui permet de jouer un rôle de premier plan dans la résorption de la crise multiforme en RDC, particulièrement face à cette crise morale au Kongo Central.

Qu'il y aura apporté sa touche particulière positive, que la Nation en son Union Sacrée lui saura vivement gré.

A contrario, la Nation retiendra qu'il aura été du lot de ceux qui, « inconscients » dans cette marre qu'est la République d' «inconscients » auront laissé le pays aller à vau-l'eau pour des intérêts personnels, familiaux plutôt mesquins.

Et qui, tôt ou tard, devraient, comme de Nuremberg, répondre devant le Tribunal de l'histoire.

Au demeurant, sans qu'un coin du voile n'ait été levé sur le triste et lâche assassinat du député provincial Albert NsimbaSukami, autre passage en force ,ses collègues députés provinciaux, assurés du soutien dont ils sont bénéficiaires à la Présidence de la République, la bénédiction de la distinguée première dame acquise, les voilà qui s'empressent d' organiser des obsèques à la va-vite afin d'effacer toutes les traces dont chacun imagine de quel côté elles se trouvent.

Suivez mon regard !

Reste à savoir d'où penchera le cœur parental du Chef Spirituel et Représentant Légal de l'Eglise Kimbanguiste.

Ceci pourrait alors expliquer cela.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.