Cameroun: Géo W. Masso s'est éteint le 30 octobre 2018

Deux jours après que la rumeur l'ait annoncé pour mort sur les réseaux sociaux, le chanteur camerounais de 67 ans a rendu l'âme hier à l'hôpital de la Garnison militaire de Douala, où il se trouvait dans le coma.

Et les derniers instants de l'auteur de « Lolita » (1989) n'auront pas été de tout repos pour sa famille. Les proches qui, en même devaient endurer la peur de perdre un être aimé, mais aussi subir les nombreux coups de fils, supporter un défilé de personnes venues s'enquérir de la situation au domicile de l'artiste à Bonabéri, la faute à des annonces de décès sur la toile dès dimanche.

Mais Geoffroy William Masso Mpessa est désormais loin de tout cela. Lui, le « top-model » comme l'appelaient affectueusement les siens.

Un sobriquet sûrement lié au nom « Mpessa » du chanteur, qui signifie « élégance » en langue duala. Et qui se traduisait bien sur la personne de l'artiste, toujours bien mis. Géo W. Masso, un homme tranquille, s'en est allé au panthéon du makossa rejoindre d'autres grands noms de ce style. Il n'a peut-être pas été un chanteur prolifique, mais les tubes de celui qui a commencé sa carrière musicale au début des années 80 ont marqué l'histoire du makossa : « A Muto », « Lolita », « Tondo Nde Mba », « Nen Lambo », etc.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.