Madagascar: Arcade Analakely - Six blessés dans l'effondrement partiel du bâtiment de l'OFNAC.

Hier, six personnes ont été blessées dans l'effondrement d'un échafaudage installé dans le cadre de la réhabilitation d'un bâtiment de l'Arcade à Analakely. Il s'agit de celui abritant l'office national de l'art et de la culture (OFNAC) et Lovako, deux branches du ministère de la culture et de la communication.

Ce bilan a été recueilli auprès des forces de l'ordre qui ont constaté les faits. Selon des témoins oculaires, l'incident a eu lieu vers 11 heures du matin. Ndriana présent sur place raconte : «Tout était calme jusqu'à ce qu'un bruit assourdissant retentisse.

J'ai été pris de panique en voyant une partie de l'arcade s'effondrer ». Les badauds se précipitèrent devant pour voir de visu. Sur place, les forces de l'ordre les ont dispersées pour évacuer les lieux en cas d'autre effondrement.

Ces témoins disent avoir compté cinq blessées dont l'un a eu la jambe amputée. Avant l'arrivée des sapeurs pompiers, les forces de l'ordre, la police municipale et quelques hommes de bonne foi se sont donné la main et ont essayé de déblayer les décombres pour dégager les victimes. Les blessés ont été évacués à l'Hjra par les pompiers.

D'anciens bâtiments sont tombés en ruine à Analakely et cette arcade de l'OFNAC en fait partie. Ce local du MCC est actuellement en phase de réhabilitation. Le travail est effectué par quelques ouvriers dont leur sécurité sur l'exécution du chantier laisse à désirer.

Effectivement, il n'a suffi que d'une pluie et les échafaudages n'ont pas tenu et le bâtiment s'est effondré. L'immeuble a été construit vers 1930, pendant l'époque coloniale. Quelques responsables du MCC ont été mandatés pour déterminer les causes précises de l'accident.

Le ministère premier responsable de la rénovation du local prend en charge tous les soins nécessaires des ouvriers victimes de l'accident. Un communiqué de la CUA a apporté le bilan de six blessés dont deux grièvement blessés.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.