Maroc: Deux sahraouis brulés vifs par des soldats algériens - une "barbarie inacceptable"

Barcelone — "L'acte barbare" commis par des soldats algériens, qui ont brûlé vifs deux sahraouis, est "inacceptable" et doit être dénoncé par la communauté internationale, a souligné l'Observatoire des droits de l'homme de Catalogne.

"Il s'agit d'un acte inacceptable et impardonnable. Je dénonce et je repousse ce qui s'est passé en Algérie où deux jeunes ont été brûlés", a affirmé le président de l'Observatoire, Ricard Checa, dans des déclarations aux médias locaux.

"Un pays comme l'Algérie qui se dit démocratique ne peut pas traiter un être humain de cette manière", a fait observer M. Checa, relevant que la "communauté internationale et toutes les institutions compétentes dans le domaine des droits de l'homme ne peuvent laisser cet acte dans l'oubli".

"Tous les êtres humains, où qu'ils se trouvent, doivent lutter contre cette barbarie. Cet acte qui doit être dénoncé", a-t-il ajouté.

Deux jeunes sahraouis ont été brûlé vifs, dans la nuit du 19 au 20 octobre, non loin des camps de Tindouf par un groupe de militaires algériens, alors qu'ils cherchaient quelques introuvables paillettes d'or pour survivre.

Moha Ould Hamdi Ould Sweilm et Aliyin Idrissi ont été surpris par des éléments de l'armée algérienne qui les ont pourchassés en tirant de balles réelles pour les éliminer. Les deux jeunes ont tenté de fuir la mort en se cachant dans un puits asséché. Les militaires algériens ont alors mis le feu au puits et brûlé vifs les deux jeunes.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.