Sénégal: Gamou 2020 - Serigne Bacacar Sy Mansour exhorte les fidèles à respecter les recommandations divines

30 Octobre 2020

Le khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour s'est dit « préoccupé par le non respect des recommandations divines et cette promotion courante des péchés majeurs », lors de sa déclaration à l'occasion du Maouloud 2020.

« J'évoquerai l'homosexualité pour dire que nous sommes dans un pays de foi. Il nous faut dire que dans le passé, les homosexuels étaient identifiables par leurs gestuelles et la transformation de leur voix, des tresses, des maquillages et même des ceintures de perles.

Cela c'était dans le passé. Mais ce n'est plus le cas aujourd'hui, où leurs méthodes ont changé. C'est devenu monnaie courante aujourd'hui.

À Dakar, nous avons aujourd'hui appris l'existence de "maisons de tolérance", s'indigne le khalife tout en rappelant que le contexte exceptionnel avec la covid a modifié la célébration du gamou à Tivaoune puisque les fidèles ont été appelés à le fêter chez eux.

Le Khalife a aussi condamner l'histoire des caricatures. « Chacun est libre de tenter d'offenser le prophète et d'en rire.

Mais, l'avenir nous édifiera. Je ne vais recommander à personne de se battre contre les blancs qui s'attaquent à l'Islam pour cela. Aujourd'hui, l'offense commence à atteindre des limites insoupçonnées.

Des autorités étatiques s'invitent dans ces attaques contre l'Islam. Il nous faut agir avant que les choses ne dépassent les bornes.

Il nous faut prendre conscience que cette situation est en train de s'aggraver et pourra avoir des conséquences irréversibles", avertit-il.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.