Algérie: Octobre rose à Constantine - Des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert

Constantine — Intervenant cette année en pleine pandémie de Covid-19, "octobre rose", consacré à la sensibilisation et au dépistage précoce du cancer du sein, s'est accommodé à Constantine au contexte sanitaire à travers des actions initiées par les membres de l'Association Waha d'aide aux malades du cancer de la wilaya dans le strict respect des mesures préventives.

Ainsi, en dépit d'un contexte sanitaire défavorable aux rassemblements, notamment pour les malades du cancer, fragiles et immunodépressifs, l'Association a néanmoins organisé, au cours du mois d'octobre, deux débats à cœur ouvert avec des femmes atteintes de cancer du sein, consacrés au vécu de ces femmes durant le confinement" imposé en mars dernier par la pandémie de Covid-19, a affirmé à l'APS, Ahmed Zemouli, vice-président de l'Association.

"Nous avons organisé deux rencontres regroupant chacune, pas plus de 15 femmes, dont les animatrices du débat et des médecins, pour donner la parole à des femmes atteintes de cancer du sein afin qu'elles puissent se confier et raconter comment elles ont vécu la période de confinement", a précisé, à ce propos, Yasmina Kechid, membre de Waha, chargée de la réception et l'orientation des malades.

Selon Mme Kechid, "les débats tenus au niveau de l'espace spirituel et de soutien psychologique de Dar Waha ont été préalablement bien étudiés, réfléchis et encadrés par des médecins, dans le respect de la distanciation physique, en toute simplicité et convivialité".

"Ces débats ont constitué une sorte d'exutoire à ces femmes qui ont mal vécu cette période, parce qu'elles avaient très peur d'une contamination par le coronavirus qui est venue s'ajouter à la peur suscitée du cancer", a-t-elle souligné.

Et d'ajouter: "ces femmes avaient réellement très peur d'être contaminées par leurs enfants et leurs proches et n'ont même pas effectué leurs contrôles au niveau du centre anti-cancer de Constantine". Une peur légitime imputée à leur vulnérabilité d'autant que "quatre femmes parmi celles-ci ont été contaminées par le coronavirus durant la période de confinement, dont une a dû être hospitalisée", a révélé la même source.

Une "troisième" naissance"

Contaminées en milieu familial, ces femmes dont le système immunitaire est déjà affaibli par les traitements, dont la chimiothérapie, ont confié avoir "vécu des moments très durs, parfois même bien plus pénibles que le désarroi et les désagréments engendrés par le cancer", a indiqué la même source.

Et de poursuivre: "Après avoir lutté contre le cancer du sein et vécu la période post-traitement comme une seconde naissance, ces femmes qui ont affronté le coronavirus parlent désormais d'une troisième naissance pour dire à quel point leur combat contre la Covid-19 a été très éprouvant".

Par ailleurs, en plus de ces deux rencontres-débats, l'Association Waha d'aide aux malades du cancer de la wilaya de Constantine a également organisé une journée de sensibilisation au niveau du Centre commercial Ritej Mall, situé dans la circonscription administrative Ali Mendjeli, dans le respect des mesures sanitaires, a-t-on indiqué.

Cette action a ciblé des femmes venues faire leurs courses dans cet espace commercial pour les sensibiliser au dépistage précoce du cancer du sein, à l'importance de l'autopalpation et de la consultation de sénologie notamment.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.