Gabon: CHU Owendo - Où sont passés les 300 millions de la CNAMGS ?

30 Octobre 2020

La Directrice générale du Centre hospitalier universitaire d'Owendo est accusée d'avoir détourné la bagatelle somme de 300 millions de francs CFA. Des accusations qu'elle nie en bloc.

Elise Eyang Obame, la Directrice du CHUO s'en défend en affirmant que « Je ne sais comment je peux détourner 300 millions d'un compte dont je n'ai pas la signature ». Des accusations graves portées sur la responsable du centre hospitalier de la commune d'Owendo par certains administrés.

En effet, les 314 millions qui auraient été détournés proviendraient des fonds de prestations de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS).

Mais selon l'agent comptable de cet établissement hospitalier, les fonds n'ont jamais été virés sur le compte du CHUO. Gisèle Essonghe éps. Ogowet s'est expliquée devant la presse et les administrés.

Cette dernière déclare qu'après rapprochement bancaire, elle a constaté que seule la subvention avait été virée, une subvention qui s'élève à 250 millions de nos francs, mais que les fonds de prestations de la CNAMGS n'étaient pas présents.

Souvent disponibles en août, ces fonds pourraient être versés en septembre selon Gisèle Essonghe éps. Ogowet. Selon certaines informations, une enquête serait déjà ouverte sur cette sombre affaire qui écœurent les l'opinion publique.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.