Cameroun: Réveil de la pandémie à l'étranger - Le danger rôde

Hier, au cours du point de presse quotidien le Dr Alain Georges Etoundi Mballa a rappelé que le risque reste permanent tant que le virus circule dans le monde.

Huit mois après le début de la pandémie au Cameroun, l'attention reste focalisée sur la lutte contre la propagation du virus.

Hier, au cours du point de presse quotidien sur la situation de la pandémie au Cameroun, le Dr Alain Georges Etoundi Mballa, directeur de la lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au ministère de la Santé publique (Minsanté) a invité les populations à ne pas relâcher les mesures barrières.

Selon lui, « cette maladie a ébranlé certaines de nos habitudes et mis à genoux des systèmes de santé que l'on prétendait performants.

Alors plus que jamais, nous devons être vigilants ». Au moment où la propagation a repris de plus belle dans plusieurs pays d'Europe et où le Cameroun a partiellement ouvert ses frontières, le danger est réel de plus belle.

« Plus que jamais, nous partageons le même monde, le même risque. Tant qu'un pays sera touché, c'est le monde entier qui restera en alerte.

Rappelez-vous, c'est en Chine que cette épidémie a commencé en décembre 2019. Puis elle s'est propagée dans le monde entier et même au Cameroun », a rappelé le Dr Etoundi Mballa.

Il a néanmoins salué l'élan de solidarité de toutes les associations, les structures et les pays qui se sont engagés autour du gouvernement pour apporter une riposte efficace à cette pandémie.

Il a rappelé les mesures prises pour combattre ce virus, notamment les mesures barrières décidées par le Premier ministre, chef du gouvernement en mars et renforcées par sept autres mesures supplémentaires le 13 avril dernier.

« Huit mois après, il faut continuer à saluer l'obstination du gouvernement à maintenir les mesures barrières, arme dont l'efficacité est reconnue pour limiter la transmission et diminuer la pathogénicité du virus », a souligné le responsable au Minsanté. Tout en rappelant que « pour l'application de ces mesures, le gouvernement dispose d'un arsenal varié de mesures de répression face aux récalcitrants ».

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.