Cameroun: Hôpital général de Douala - Le plateau technique renforcé

Oxymètres de pouls, respirateurs, moniteurs multi paramétriques serviront notamment dans l'unité des grands brûlés.

75 oxymètres de pouls, 3 respirateurs de réanimation et de soins intensifs, 3 moniteurs multi paramétriques de réanimation.

Ce don reçu hier 29 octobre 2020 par l'hôpital général de Douala (HGD) est l'œuvre de la compagnie nationale d'électricité Eneo Cameroon (Energy of Cameroon), dans le cadre de son soutien au gouvernement dans la lutte contre la Covid-19 et les autres maladies.

Une donation qui rentre dans un ensemble d'une valeur globale de 175 millions F distribué aussi à l'hôpital général de Yaoundé et à dix communes abritant des sites sensibles de production d'électricité comme l'a rappelé Eric Mansuy, directeur général d'Eneo Cameroon.

Une donation également qui est la première matérialisation de la convention de partenariat signée ce même jeudi entre la formation sanitaire de première catégorie et l'entreprise énergétique pour l'amélioration de la prise en charge des urgences médicales et chirurgicales.

Un partenariat sur deux axes : le renforcement des capacités du personnel de l'hôpital et le renforcement de son plateau technique.

Le matériel de prise en charge sanitaire réceptionné hier servira dans un premier temps à combattre la Covid-19. Mais à terme, comme l'explique le Pr Henry Luma, directeur général de l'HGD, il est destiné aux unités de réanimation des grands brûlés et des urgences médicales et chirurgicales.

« Ces équipements nous permettront non seulement de réduire la mortalité et la durée de séjour en hospitalisation, mais aussi d'améliorer le pronostic fonctionnel des malades brûlés.

Notre unité des grands brûlés est leader dans la sous-région Afrique centrale. C'est une unité qui a néanmoins besoin d'un appui considérable. C'est pour cela que je salue ce geste de notre partenaire», ajoute le dirigeant de la structure hospitalière.

Et toujours sur son partenaire, Le Pr Luma a saisi l'occasion pour souligner son importance dans la santé financière de l'HGD : « Eneo est l'une des structures qui non seulement traite avec nous directement pour les cas d'accidents de brûlés mais aussi indirectement pour ses autres malades à travers son assurance pour un chiffre d'affaires de près de 300 millions F comptant pour les trois derniers exercices. »

Un apport également apprécié par le délégué régional de la Santé publique pour le Littoral, le Dr Albert Mambo Maka : « Les partenariats avec les entreprises de la place sont une source de financement de plus en plus encouragée par le ministère et le gouvernement. »

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.