Cote d'Ivoire: Vagondo Diomandé - "Nous sommes en mesure de sécuriser cette élection jusqu'à la fin du processus"

Dans le cadre de la sécurisation de l'élection présidentielle ivoirienne du 31 octobre, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Vagondo Diomandé a fait le point de situation N°2 de l'opération Barrissement de l'éléphant, le vendredi 30 octobre 2020, à l'État-major général des armées de Côte d'Ivoire, Abidjan-Plateau, en compagnie de la hiérarchie militaire, de la gendarmerie et de la police.

« Je me rends compte avec beaucoup de bonheur que toutes les dispositions ont été prises afin de permettre à l'ensemble des populations devant voter, de remplir leur devoir civique. Les armées ont contribué à l'acheminement du matériel électoral, elles ont contribué à leur sécurisation et à celle de tout le personnel commis à la tâche.

Ce qui reste à faire, c'est la gestion de la journée du samedi 31 octobre 2020, jour de l'élection présidentielle. À ce niveau, toutes les dispositions ont été effectivement prises afin de permettre à chaque citoyen d'aller voter dans la paix, la tranquillité. Nous avons observé quelques incidents par ci par là.

Les incidents isolés, mais qui sont commandités et qui sont initiés par un certain nombre de nos frères qui n'ont pas encore compris que chacun a le droit de ne pas être d'accord avec ce qui se passe, mais chacun aussi a le devoir de respecter les avis des autres. Personne ne doit entraver les libertés individuelles.

Et pour cela, toutes les dispositions sont prises pour que ceux qui s'adonnent à ce genre de pratique puissent répondre de leurs actes. Parce que ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que viendra l'heure du décompte.

Cette élection se passera, la Côte d'Ivoire continuera, mais il faut que les uns et les autres comprennent qu'à un moment donné, il faut savoir garder la mesure. Nous savons tous d'où est partie la Côte d'Ivoire, où est-ce qu'on est aujourd'hui. Et aucun Ivoirien n'a envie de revivre ce que nous avons vécu.

Au regard de ce qui m'a été donné de constater nous sommes en mesure de sécuriser cette élection jusqu'à la fin du processus.», a-t-il confié. Il a appelé les Ivoiriens à préserver l'intérêt supérieur du pays en œuvrant à ce que le scrutin se déroule dans de bonnes conditions.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.