Angola: L'UNITA appelle au dialogue pour un pays réconcilié et inclusif

Luanda — Le président de l'UNITA, Adalberto Costa Júnior, a appelé vendredi à Luanda au dialogue et à la construction de bases solides pour un Angola réconcilié, inclusif et moderne.

S'exprimant à l'ouverture de la IIe réunion ordinaire de la commission politique, le leader du plus grand parti d'opposition en Angola, a affirmé que pour construire le travail, il était nécessaire d'adopter les réformes en cours dans le pays, ainsi que la révision de la constitution.

Selon Adalberto Costa Júnior, les erreurs de l'Exécutif seraient évitées s'il savait écouter les autres couches de la société en dehors du cercle du parti, à travers un débat profond, ouvert et approfondi et en acceptant les opinions d'une couche importante de la société civile qui a élaboré des études scientifiques d'extrême importance.

Le leader de l'UNITA a souligné que la perspective de la construction d'une nation repose sur son capital humain et sur la manière dont elle doit être façonnée pour répondre aux défis non seulement du présent, mais surtout de ceux de l'avenir.

En ce qui concerne les élections locales, il a rappelé que c'est une obligation vitale de résoudre les problèmes du peuple angolais, conseillant la libération de tous les jeunes qui ont participé à la récente manifestation qui a eu lieu à Luanda samedi dernier.

«Ce sont les fils de ce pays qui n'ont ni espoir, ni emploi, ni sécurité», a-t-il déploré.

À son tour, l'ancien président de l'UNITA, Isaías Samakuva, a réaffirmé la nécessité pour les Angolais de chercher à créer une véritable unité, ajoutant qu'il fallait faire confiance aux opposants même dans les moments difficiles.

La deuxième réunion ordinaire de la commission politique de l'UNITA se termine ce samedi.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.