Afrique: La Fondation Mo Ibrahim appelle au respect de la dignité des citoyens africains

Les présidents Ouattara et Condé

Dakar — La Fondation Mo Ibrahim, qui décerne le prix du même nom pour le leadership africain, jugeant inacceptable le démantèlement des progrès démocratiques accomplis en Afrique, appelle le personnel politique du continent au respect des droits et de la dignité des citoyens, et à résoudre les différends "au travers d'un dialogue ouvert et constructif".

"Les progrès démocratiques accomplis depuis le début du siècle sont démantelés dans trop de pays africains.

C'est inacceptable", peut-on lire dans une déclaration du conseil d'administration de la Fondation Mo Ibrahim, du comité d'attribution du Prix du même nom et des lauréats du Prix sur les tensions électorales en Afrique.

"Nous appelons l'ensemble des parties prenantes à respecter les droits et la dignité de tous leurs concitoyens, et à résoudre leurs différends au travers d'un dialogue ouvert et constructif", ajoutent les auteurs de cette déclaration.

Ils constatent que le continent africain "traverse une période électorale particulièrement chargée. On dénombre déjà trop de manifestations pacifiques réprimées dans la violence, trop d'incarcérations d'opposants politiques", soulignent-ils.

"Au moment où le monde entier affronte la pandémie, certains dirigeants politiques estiment pouvoir agir en toute impunité et fouler aux pieds les droits de leurs concitoyens", déplorent-t-ils, avant de rappeler que les processus électoraux "doivent être clarifiés et agréés en amont des élections, et les désaccords tranchés par les tribunaux, et non dans la rue".

Mo Ibrahim, un entrepreneur anglo-soudanais, a lancé le prix qui porte son nom en 2007 pour récompenser les dirigeants qui font preuve d'un grand leadership sur un continent où de nombreux présidents refusent de quitter le pouvoir et entravent le développement économique et social.

Le prix devait être décerné annuellement, mais à six occasions, aucun chef d'Etat n'a été jugé digne de le remporter.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.