Soudan: Le Soudan et les États-Unis signent un accord sur le rétablissement de l'immunité du pays

Khartoum — Le gouvernement du Soudan et le gouvernement des États-Unis d'Amérique ont signé vendredi dans les locaux du Département d'État américain un accord pour régler les affaires déposées contre le Soudan devant les tribunaux américains, qui incluent le bombardement des deux ambassades américaines à Nairobi et à Dar es Salaam.

Dans cet accord, le gouvernement du Soudan a réaffirmé que le Soudan n'est pas responsable de ces attaques, mais dans son désir de normaliser et de développer ses relations avec les États-Unis, il a accepté de conclure un règlement pour faire face à la réalité juridique complexe que ces problèmes ont laissée et à ses implications pour le Soudan aujourd'hui et à l'avenir.

En vertu de cet accord, le Soudan a accepté de verser un montant de 335 millions de dollars à placer sur un compte de garantie conjoint jusqu'à ce que les États-Unis, pour leur part, remplissent leurs obligations d'achever les procédures permettant au Soudan d'obtenir son immunité souveraine après avoir quitté la liste des États parrainant le terrorisme.

Selon cet accord, les décisions judiciaires rendues contre le Soudan s'élevant à plus de dix milliards de dollars pour indemniser les victimes dans ces affaires seront abandonnées, et les futures poursuites contre le Soudan seront empêchées et son immunité souveraine confirmée, et donc son statut juridique est comme tous les pays qui ne figurent pas sur la liste des pays parrainant le terrorisme.

Cet accord est le point culminant de longues négociations qui se déroulent entre le Soudan et les États-Unis depuis plus d'un an. L'ambassadeur Mohammad Abdullah Al-Tom, chef de la délégation de négociation et directeur général des affaires européennes et américaines au ministère des Affaires étrangères, a signé au nom du gouvernement soudanais tandis que M. Tibor Nagy, sous-ministre des Affaires étrangères pour les affaires africaines a signé pour le gouvernement des EUA.

Il convient de noter que cet accord constitue la base de la décision prise vendredi dernier par le président américain Donald Trump de retirer le Soudan de la liste des États qui parrainent le terrorisme, et il ouvre les portes à des relations pleinement normales entre le Soudan et les États-Unis et libère le pays du joug du passé lié à la période de présence du Soudan sur la liste du terrorisme, ainsi qu'il ferme les portes de toute tentative future de prendre des mesures contre le Soudan dans des affaires liées au terrorisme de manière rétroactive.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.