Sénégal: Migrants - Le pays dément le bilan de 140 décès dans le naufrage d'une pirogue

Des pêcheurs de Yoff, au Sénégal, se préparent à prendre la mer.

Au Sénégal, c'est encore le flou concernant le nombre de migrants morts dans le naufrage de la pirogue qui avait pris feu la semaine dernière.

L'Organisation internationale des migrations (OIM) avait annoncé un bilan de 140 décès mais le gouvernement sénégalais conteste ce chiffre.

Les informations diffusées par l'Organisation internationale des migrations sont « infondées », selon le ministère sénégalais de l'Intérieur. Il dément la disparition de 140 migrants lors du naufrage d'une pirogue, la semaine dernière, après que son moteur a pris feu.

« Les services compétents de l'État ont récupéré six corps sans vie, repêchés par un navire privé de pêche », est-il indiqué dans le communiqué.

Ils ont tous été « déposés à la morgue de l'hôpital Aristide le Dantec, à Dakar pour autopsie » mais aucun décès lié à cet accident n'a été établi, assure le ministère de l'Intérieur qui rappelle que 51 personnes ont été secourues par la marine sénégalaise ou encore par la Guarde civile espagnole lors de ce naufrage.

Pourtant, dans un message de condoléances, deux jours après le drame, le président Macky Sall déplorait « la perte d'une dizaine de jeunes ». Les habitants du quartier de Pikine, à Saint-Louis, d'où venait une grande partie des migrants, évoquaient une vingtaine de disparus dès le lendemain de l'accident.

Selon l'OIM, il s'agit du « naufrage le plus meurtrier en 2020 ».

A La Une: Sénégal

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.