Cote d'Ivoire: Présidentielle - L'opposition appelle à «l'ouverture d'une transition civile»

Un électeur à Bonoua en train d'accomplir son devoir citoyen.

Au lendemain du scrutin présidentiel en Côte d'Ivoire, l'opposition annonce qu'elle ne reconnaît pas cette élection et constate la fin du mandat du président Ouattara.

Le porte-parole de l'opposition ivoirienne, Pascal Affi N'Guessan, annonce que les groupements politiques d'opposition « ne reconnaissent pas l'élection présidentielle », « constatent la fin du mandat du président Alassane Ouattara » et « appellent à l'ouverture d'une transition civile afin de créer les conditions d'une élection présidentielle juste et transparente ».

Les leaders de l'opposition appellent aussi « à la mobilisation générale des Ivoiriens et Ivoriennes [...] pour faire barrage à la dictature du président sortant Alassane Ouattara ».

Plus d'informations à venir.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.