Afrique: Déclaration du Président de la Commission de l'Union Africaine S.E. M. Moussa Faki Mahamat, A l'occasion de la Commémoration de la Journée de la Jeunesse Africaine

communiqué de presse

Nous célébrons cette année la Journée de la jeunesse africaine dans des circonstances extraordinaires imposées par la pandémie mondiale du COVID-19. Alors que le monde continue à tirer des leçons douloureuses de cette menace sans précédent pour le bien-être mondial, je tiens à saluer tous les agents de la ligne de front qui travaillent sans relâche dans nos communautés pour assurer la sécurité et la santé de nos familles.

Nombre de ces agents de la ligne de front sont les jeunes, qui font preuve d'innovation et de créativité pour aider à suivre et à retrouver trace du virus tout en informant les populations avec des informations convaincantes et précises, souvent dans nos langues locales, sur la manière de rester en bonne santé et de protéger nos proches et nos communautés.

Les jeunes ont également fait entendre leur voix contre l'impact invisible de la pandémie sur la santé mentale. Les jeunes ont également soutenu leurs communautés et leurs pays pour qu'ils continuent à travailler et à nourrir nos communautés en ces temps difficiles. Dans l'ensemble, nous avons vu l'Afrique se resserrer les rangs et agir rapidement et agressivement, à tous les niveaux, pour contenir le virus grâce à une Stratégie Continentale coordonnée.

La Stratégie continentale s'est appuyée sur la solidarité africaine et c'est de cette solidarité et de cette unité d'objectif, dont l'Afrique a plus que jamais besoin, alors que nous cherchons à reconstruire nos économies pendant et après la pandémie. Les jeunes sont parmi les plus durement touchés par les conséquences socio-économiques de la pandémie, et leur participation et leur voix doivent faire partie des solutions pour une Afrique plus saine et plus sûre.

Alors que le Continent s'efforce de faire en sorte que cette pandémie n'annule pas les gains durement acquis en matière de développement au cours des trois dernières décennies, l'engagement à améliorer la vie, l'accès à l'éducation et les opportunités pour les jeunes reste primordial pour atteindre les aspirations de l'Agenda 2063.

La place centrale de la jeunesse dans l'actualisation de l'Agenda 2063 renforce encore les idéaux inscrits dans la Charte africaine de la jeunesse, qui demande l'autonomisation des jeunes et exige également que les jeunes soient les principaux acteurs de leur propre développement. Le travail de la Commission de l'UA sur le développement de la jeunesse renforce cette relation symbiotique par des investissements continus dans le capital humain.

En 2019, j'ai lancé l'Initiative «1 million d'ici 2021», pour offrir des opportunités aux jeunes dans les domaines de l'éducation, de l'emploi, de l'entrepreneuriat et de l'engagement, et depuis lors, nous avons constaté un effort concerté des États membres et des partenaires pour soutenir l'Initiative et élargir les opportunités pour les jeunes d'Afrique. La Commission continue à renforcer ces efforts par des politiques, des actions de sensibilisation et des partenariats pour faire avancer notre programme en faveur de la jeunesse.

C'est pourquoi nous célébrons le mois de la Jeunesse africaine en novembre sous le thème "Voix, Actions, Engagement des Jeunes: Construire une Afrique meilleure". Alors que nous nous efforçons de créer des environnements propices pour que les jeunes puissent exploiter pleinement leur potentiel, nous restons inspirés par les voix, les actions et l'engagement des jeunes de toute l'Afrique en faveur d'un Continent pacifique, prospère et intégré.

Je saisis également cette occasion pour encourager les États membres à accélérer et à intensifier les investissements dans la jeunesse, et à renforcer l'implication des jeunes, afin de garantir un avenir où chaque jeune Africain aura de l'autonomie, de l'espoir et de la dignité.

Bonne Journée de la Jeunesse Africaine!

Plus de: African Union

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.