Maroc: La France appelle à ne pas entraver le trafic commercial et civil à El Guerguerat

El Guerguerat

La France a exprimé, vendredi, son inquiétude vis-à-vis de "la situation de blocage en cours" provoquée par le polisario et ses milices dans la zone tampon d'El Guerguerat, avertissant qu'une telle situation est susceptible de créer "des tensions de nature à porter atteinte au processus politique" visant à aboutir à une solution définitive au différend régional sur le Sahara marocain.

"La France s'inquiète (... ) de la situation de blocage en cours dans la zone tampon d'El Guerguerat, qui est susceptible de créer des tensions de nature à porter atteinte au processus politique", a souligné l'ambassadeur représentant permanent de la France à l'ONU, dans son explication de vote sur la résolution 2548 sur le Sahara marocain, adoptée vendredi par le Conseil de sécurité. "Nous apportons notre plein soutien à la déclaration du porte-parole du Secrétaire général appelant les parties à la retenue, afin d'éviter toute escalade, notamment à El Guerguerat. Nous appuyons également son appel à ne pas entraver le trafic commercial et civil et à ne pas changer le statu quo de la zone tampon. La France apporte son appui aux efforts de de la MINURSO à cet égard", a affirmé Nicolas De Rivière.

L'ambassadeur a également réitéré "la préoccupation" de la France à l'égard de "la hausse des violations attestée dans le dernier rapport du Secrétaire général des Nations unies", en allusion directe aux provocations et aux violations par le polisario des accords militaires au Sahara qui se comptent par milliers, selon le dernier rapport du chef de l'ONU. Le diplomate a également appelé à la pleine mise en œuvre de l'accord de cessez-le-feu.

"Nous réitérons, parallèlement, notre plein appui à la MINURSO, qui joue un rôle essentiel pour assurer le respect du cessez-le-feu et constitue un facteur clé pour assurer la stabilité de la zone. Elle contribue également à créer les conditions favorables à la reprise du processus politique", a ajouté M. De Rivière. Evoquant ce processus politique, l'ambassadeur français a réitéré la position de son pays qui "considère que le Plan d'autonomie marocain de 2007 constitue une base sérieuse et crédible de discussions en vue de la reprise du dialogue".

A cet égard, il a rappelé le plein soutien de la France aux efforts du Secrétaire général de l'ONU en faveur d'une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable" à la question du Sahara, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.