Gabon: "Quelle ligne politique suivons-nous pour offrir aux Gabonais en 2023 ?" FMEN

2 Novembre 2020

A trois ans des élections au Gabon, Firmin Michel Emvo Nzué, observateur gabonais de la vie socio-politique interpelle et invite les uns et les autres ,surtout l'opposition à se préparer aux échéances électorales à venir.

Je m'incline vers l'opposition gabonaise qui se prépare pour les sénatoriales et présidentielles 2023. Il revient plusieurs questionnements sur la typologie organisationnelle des élections présidentielles de 2023 et l'organisation de la dynamique de groupe au sein de cette même opposition. Plutôt les choses sont faites, plus vite nous ferions des simulations des situations dans l'organisation de ces élections.

Bien avant...l'opposition gabonaise sera confrontée à une élection sénatoriale très prochainement, même si nous savons tous que c'est une élection à suffrage universel indirect. Jusqu'alors, silence radio pour certains partis politiques de l'opposition quant à leur participation. Pouvons-nous avoir une explication de ce silence ? Est-ce un silence qui détermine un aveu de compromission ?

Il nous reviendra de se poser des questions pratiques à l'organisation des élections sénatoriale et présidentielle 2023 :

- Quelles opportunités offrons-nous à nos futurs sénateurs en terme de vote et dans chaque circonscription ?

- Quel est le mot d'ordre ? Ou alors, nous allons repartir dans les retranchements de « vote moi - je ne te vote pas, je m'abstiens » ...

- Que proposons-nous aux Gabonais en 2023 ?

- Quels sont nos enjeux pour atteindre nos objectifs ?

- Avons-nous les moyens de notre politique ?

- Quels sont les moyens pour contrer la fraude électorale à la présidentielle 2023 ?

- Quels sont les moyens de recours en cas de fraude majeure aux élections présidentielles 2023 ?

En guise d'introduction : « Organisation » et « Formation » :

Aborder la sociologie des organisations dans le cadre de la politique, implique les formations dans les partis politiques alors que la première préoccupation de cette discipline a été la production du plus grand nombre en terme de ressources humaines pour contrer la fraude électorale. En effet, l'enseignement a longtemps relevé de la représentation de la qualité de la relation duelle entre le politique et l'électeur et la qualité de cette relation a longtemps été attribuée à la sensibilisation de la ligne politique, la sensibilisation des populations que le politique adopte.

Si rien n'est fait à temps, nous allons courir dans tous les sens. Et, « ceux qui disent qu'il n'y a pas d'opposition au Gabon », auront raison sur nous.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.