Burkina Faso: L'ADF-RDA appelle les Burkinabè à « voter utile »

Le candidat Zéphirin Diabré, habillé en Faso danfani…
2 Novembre 2020

L'Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) a tenu son premier meeting de campagne pour la présidentielle et les législatives du 22 novembre 2020, à l'arrondissement 6 de Ouagadougou au quartier Cissin. A l'occasion, son président, Me Gilbert Naamdouda Ouédraogo, a appelé les Burkinabè à « voter utile » pour la victoire du parti au soir de ces scrutins.

L'espace de Savane médias au quartier Cissin dans l'arrondissement 6 de Ouagadougou a servi de rampe de lancement de la campagne de l'Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) pour les élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020.

En effet, le parti y a tenu son premier meeting de campagne, durant plus de deux heures, le samedi 31 octobre 2020, devant ses militants composés d'hommes, de femmes, de jeunes, de notabilités et de personnes âgées venus de la capitale et de Ouahigouya (région du Nord), terre d'origine de son président, Me Gilbert Naamdouda Ouédraogo.

Le directeur national de campagne de l'ADF-RDA, Karim Sinaré, a, d'entrée de jeu, qualifié le président du parti de « grand homme», d'« homme d'Etat » et de

« monsieur pétri de talents ». Il a rappelé que Me Gilbert Naamdouda Ouédraogo a été élevé aux rangs d'Officier de l'Ordre national de la République de Côte d'Ivoire, de Commandeur de l'Ordre national, d'Officier de l'Ordre national, de Citoyen d'honneur des villes de Dallas, de Lincoln et de l'Etat du Nebraska, aux Etats-Unis. Le « futur président du Faso » a occupé, a-t-il ajouté, des postes ministériels, législatifs et ceux associatifs dont il continue d'en occuper.

254 candidats aux législatives

Devant les militants, Me Gilbert Naamdouda Ouédraogo a salué la mémoire des victimes des attentats terroristes et celle du père de l'actuel chef de l'Etat, Charles Bila Kaboré rappelé à Dieu, le mardi 27 octobre 2020.

Il a ensuite indiqué que 254 candidats sont en lice pour les législatives dans les 45 provinces du Burkina Faso dont 9 dans celle du Kadiogo. M. Ouédraogo a assuré que s'il accède à la magistrature suprême, il va s'engager à résoudre, entre autres, l'insécurité et la mauvaise gouvernance qui jettent le « pays des Hommes intègres » à la « croisée des chemins ». « Je pense pouvoir être celui qui est capable de rassembler les Burkinabè en toute humilité », a-t-il déclaré.

Pour lui, c'est l'amour pour la patrie qui doit guider le choix des électeurs aux urnes. C'est pourquoi, il les a appelés à « voter utile » pour l'ADF-RDA en déclinant les sacs de riz et les transferts d'argent via « Orange money » qui leur seraient proposer pour les soudoyer. « Si l'on vous donne de l'argent pour voter, prenez, c'est le vôtre mais pensez à l'avenir du pays », a-t-il lancé.

Tout en rappelant que le RDA a été créé en 1946 pour libérer les peuples africains du joug colonial, Me Gilbert Naamdouda Ouédraogo a exhorté les Burkinabè à placer en lui, leur confiance pour « sortir de l'ornière ». Il a demandé les bénédictions des femmes, ses « mamans » et s'est confié aux jeunes, à son avis, la relève. « Si j'entre à Kosyam, c'est vous qui êtes entrés », a-t-il ironisé.

Le parti « Pour l'unité, pour la patrie, pour la nation de la nouvelle espérance » entend soutenir les Forces de défense et de sécurité (FDS), octroyer 20 milliards

F CFA aux jeunes et créer des emplois permanents aux femmes « fatiguées » de vivre dans la pauvreté.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.