Seychelles: La majorité du nouveau conseil des ministres des Seychelles a prêté serment

Onze des 13 ministres formant le nouveau conseil des Seychelles ont prêté serment mardi à State House en présence du président nouvellement élu Wavel Ramkalawan.

Les 13 nouveaux ministres ont été approuvés par la septième Assemblée nationale la semaine dernière.

Les 11 nouveaux ministres sont Jean François Ferrari, qui est à la fois le ministre désigné et le ministre pour la pêche; Naadir Hassan est le ministre des Finances, de la Planification économique et du Commerce; Peggy Vidot est la ministre de la Santé; Patricia Francourt est la ministre pour l'Emploi et les Affaires sociales; Errol Fonseka est le ministre des Affaires intérieures; Justin Valentin est le ministre pour l'Éducation; Flavien Joubert est le ministre pour l'Agriculture, le Changement climatique et l'Environnement; Devika Vidot est le ministre pour l'Industrie, l'Entrepreneuriat et l'Investissement; Marie Céline Zialor est la ministre pour la Jeunesse, les Sports et la Famille; Anthony Derjaques est le ministre des Transports; et Rose Marie Hoareau est la ministre du Gouvernement local et du Développement communautaire.

Le vice-président Ahmed Afif qui a prêté serment la semaine dernière, détiendra le portefeuille de l'information.

Deux ministres - Billy Rangasamy, ministre pour la Terre et le Logement, et Sylvestre Radegonde, ministre des Affaires étrangères et du Tourisme, sont tous deux en quarantaine au milieu des mesures de prévention du COVID-19 car ils sont tous deux récemment arrivés aux Seychelles.

Dans son discours, le président Ramkalawan a déclaré au nouveau conseil qu'en accédant à ces postes ministériels « c'est un signe que vous voulez travailler pour ce pays ».

"En tant que ministres, vous donnerez des exemples. Vous créerez l'atmosphère pour encourager notre peuple à entrer dans un état d'esprit de travail acharné, mais vous serez encourageant afin d'élever le niveau de moralité parmi nos jeunes", a déclaré M. Ramkalawan.

Il a exhorté tous les ministres à accorder l'importance méritée à tous les Seychellois et à supprimer la bureaucratie.

Le chef de l'Etat des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, a également remercié l'ancien président Danny Faure d'avoir gouverné le pays dans la dignité et la loyauté et a déclaré qu'il était toujours ambassadeur des Seychelles.

Le ministre désigné, Ferrari, a déclaré qu'il était prêt à relever tous les défis qu'il rencontrera et qu'il agira également en tant que conseiller chaque fois que le président aura besoin de son avis.

Il a dit que le secteur de la pêche est la mine d'or des Seychelles et que le poisson est la ressource la plus importante.

"Nous ne devrions plus contenir ou limiter la valeur de notre poisson dans une boîte. Nous devrions rechercher d'autres produits ou sous-produits qui ajouteront de la valeur à notre poisson", a déclaré Ferrari.

Il a ajouté que "nous pouvons tirer le meilleur parti du secteur de la pêche si nous créons d'autres opportunités commerciales liées à ce secteur. À l'heure actuelle, nous n'avons pas de centre de réparation pour les navires étrangers qui parcourent nos mers. Nous encourageons le secteur privé à être attentifs et oser s'aventures dans ces opportunités disponibles. "

M. Fonseka, le nouveau ministre de l'Intérieur, a déclaré à la SNA que "l'opportunité de faire des choses pour mon pays est en sommeil et compte tenu de ce nouveau rôle, je suis prêt à partager mon expertise avec mon pays".

"Les affaires intérieures seront mon bastion. J'attends avec impatience le moment où nous pourrons faire une différence. Je crois que la différence sera faite par le peuple", a-t-il ajouté.

M. Fonseka a déclaré que "nous devons valoriser nos ressources humaines. La clarté des objectifs est très essentielle car elle confère à chacun ses responsabilités. Nous serions tous surpris du résultat si les gens viennent ensemble."

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.