Maroc: La presse italienne souligne la prééminence de l'initiative marocaine d'autonomie et met l'accent sur le rôle de l'Algérie

Femmes activistes algériennes.

Rome — La presse italienne a consacré de nombreux commentaires et de larges espaces à la résolution 2548 sur le Sahara marocain adoptée le 30 octobre par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, mettant en avant la prééminence de l'initiative d'autonomie et soulignant le rôle de l'Algérie comme partie principale à ce conflit artificiel.

Sous le titre "Prorogation de la Minurso: Prééminence de l'initiative d'autonomie proposée par le Maroc", le site expartibus.it indique que «le Conseil de Sécurité a demandé la reprise des consultations entre le futur Envoyé Personnel et les parties intéressées, dans ce différend régional, à savoir le Maroc, l'Algérie, la Mauritanie et le polisario».

De son côté, le site notizienazionali.it relève que le Conseil de Sécurité de l'ONU confirme de nouveau le rôle, en tant que partie prenante, de l'Algérie dans le différend régional sur le Sahara marocain.

A cet effet, le site a indiqué que cette consécration du rôle algérien est la condition sine-qua-non pour«atteindre une solution politique, réaliste, pragmatique et durable à la question du Sahara marocain basée sur le compromis».

Et le site de signaler que « pour la 14ème année consécutive, le Conseil de Sécurité a souligné la prééminence de l'initiative marocaine d'autonomie comme solution au différend artificiel autour de la marocanité du Sahara».

Par ailleurs, l'agence de presse Agenzia Nova a titré «Sahara: la résolution de l'ONU consacre le rôle de l'Algérie en tant que partie prenante».

L'agence, qui a rapporté de larges extraits de la déclaration du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita suite à l'adoption de la résolution 2548, a mis en exergue le soutien exprimé par les Etats Unis au Conseil de Sécurité, à l'initiative marocaine d'autonomie, en la qualifiant de sérieuse et crédible pour atteindre une solution et permettre à la population de gérer ses propres affaires.

De son côté, le site Mediterranews a relevé que le Conseil de Sécurité a exprimé son appréciation du rôle des commissions régionales du CNDH à Laâyoune et Dakhla, en même temps qu'il a exprimé sa vive inquiétude à l'égard des conditions de vie des populations des camps de Tindouf en Algérie.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.