Cote d'Ivoire: La communauté internationale appelle à l'apaisement après l'élection

Les domiciles des opposants à Ouatarra encerclés

La communauté internationale s'inquiète de la situation en Côte d'Ivoire après la présidentielle. Les résultats provisoires ont été proclamés ce mardi 3 novembre, dans la matinée. La Commission électorale indépendante annonce la victoire du président sortant Alassane Ouattara, pour un troisième mandat contesté par l'opposition. En dehors des frontières ivoiriennes, plusieurs organisations et pays observent la situation avec préoccupation, et appellent au dialogue et à l'apaisement.

L'Union européenne « prend note de l'annonce des résultats provisoires » de l'élection, tout en faisant part de sa « vive préoccupation concernant les tensions, provocations et incitations à la haine » autour de ce scrutin. Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, explique attendre « de l'ensemble des parties prenantes » un apaisement du climat et une reprise du dialogue, dans un communiqué publié ce mardi matin, avant même que la résidence de l'opposant Henri Konan Bédié soit encerclée par les forces de l'ordre.

#Cotedivoire: L'UE prend note de l'annonce des résultats provisoires des élections.

L'UE attend de l'ensemble des parties prenantes qu'elles prennent l'initiative en faveur d'un apaisement du climat et d'une reprise du dialogue.

Apaisement, ouverture, réconciliation... C'est aussi ce qu'a demandé le président français Emmanuel Macron à Alassane Ouattara, lors d'un appel téléphonique révélé par nos confrères d'Africa Intelligence. L'Elysée prend bien soin de préciser que cet appel a eu lieu dimanche soir, au lendemain de la tenue du scrutin, à un moment où il n'y avait pas encore d'indications sur les résultats de l'élection, mais des indications sur les conditions dans lequelles le vote s'est déroulé. Sur ce point, la présidence française fait part de « quelques inquiétudes » et précise que ses messages ne s'adressent pas qu'au camp sortant, mais aussi à l'opposition.

Enfin, au sein de l'Union africaine, on affirme que les inquiétudes sont réelles, et que les propositions à faire aux différentes parties pour apaiser les tensions sont à l'étude. Cette même source précise qu'il faut agir vite, avant que les choses se dégradent.ria...

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.