Burkina Faso: Réinsertion d'ex policiers et militaires - HCRUN et le ministère de la Jeunesse s'y investissent en tandem

5 Novembre 2020

Il avait pour l'occasion à ses côtés, le Secrétaire général du Ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l'entrepreneuriat des jeunes, Jean-Philippe Dakouré, représentant le Ministre, et de nombreux responsables de centres de formation professionnelle, partenaires de mise en œuvre du projet.

« Dans notre société de connaissance, la compétence est l'investissement social majeur pour faire progresser et réussir pas seulement les salariés, mais aussi les auto-entrepreneurs et leurs entreprises », a souligné le président du HCRUN.

Il a expliqué aux demandeurs que la compétence qu'ils acquerront à l'issue des formations est la clé de la compétitivité et de l'émancipation sociale.

Sur les 345 postulants à la formation professionnelle reçus par le HCRUN, 80 le seront en élevage à la CEPAVI, 40 en conduite d'engins lourds au CFPRO et les 225 autres en mécanique auto, électricité, plomberie, menuiserie, maçonnerie, boulangerie, réparation de téléphone ou en informatique dans les centres de formation professionnelle du Ministère de la Jeunesse. Et de la Promotion de l'entrepreneuriat des jeunes.

La présente session de formation professionnelle est la mise en œuvre de l'article 5 du décret 2019-0819/PRES/PM/MINEFID/MJPEJ, qui prévoit que les militaires radiés et les fonctionnaires de police révoqués, ayant bénéficié de l'aide financière spéciale peuvent postuler, pour ceux qui le désirent, à une formation professionnelle adaptée à leurs niveaux dans un centre de formation.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.